AccueilÉconomieÀ New York, les habitants vont découvrir... les conteneurs poubelles

À New York, les habitants vont découvrir… les conteneurs poubelles

 »
data-script= »https://static.lefigaro.fr/widget-video/short-ttl/video/index.js »
>

Le maire de la ville – qui souhaite notamment freiner la prolifération des rats – a présenté en grande pompe la dernière étape du plan d’assainissement de la ville.

Chemise blanche aux manches retroussées, lunettes de soleil aviator sur le nez, Eric Adams, maire de New York, arrive tout sourire devant un parterre de journalistes avec en fond sonore Empire State Of Mind, le tube de Jay-Z et d’Alicia Keys. Devant lui, l’édile pousse fièrement… une poubelle. Il se saisit d’un sac noir posé à ses pieds, et, d’un geste digne des plus beaux parquets de NBA, il le jette en cassant le poignet avant de se retourner fièrement vers son adjointe à la propreté, Jessica Tisch, et lui taper la main.

La scène peut prêter à sourire mais fait partie d’un large plan sanitaire mis en place par la ville de New York. Envahie par les rats, la ville qui ne dort jamais cherche à limiter les montagnes de détritus qui encombrent ses trottoirs. La solution : mettre en place des conteneurs à roulettes pour éviter l’amoncellement des sacs-poubelles sur les trottoirs de la «Big Apple». «Nous ne faisons que rattraper ce que font actuellement les autres municipalités du monde, a déclaré Eric Adams lors d’une conférence de presse. Lorsque je visite d’autres pays, ils sont époustouflés de constater que nous utilisons encore des sacs en plastique.»

Envahie par les rats, la ville qui ne dort jamais cherche à limiter les montagnes de détritus qui encombrent ses trottoirs.
TIMOTHY A. CLARY / AFP

Plusieurs milliers de tonnes de déchets

Cette présentation des poubelles est la dernière étape d’un plan chiffré par le New York Times à plus de centaines de millions de dollars. Chaque résidence de moins de 9 appartements devra, à compter du 12 novembre prochain, posséder une poubelle à roulettes. Les modèles, estampillés du logo de la commission sanitaire de la ville, sont déjà en vente sur internet.

Selon Jessica Tisch, en charge de la propreté à New York, cette réglementation s’appliquera à 95 % des immeubles résidentiels de la ville, soit près de 800 000 bâtiments résidentiels, produisant quotidiennement environ 24 millions de livres (près de 11.000 tonnes) de déchets. Les entreprises commerciales produisent quotidiennement 20 millions de livres (9000 millions de tonnes) supplémentaires. La mise en place de la mesure pourrait réduire de 70 % la quantité de déchets sur les trottoirs, a chiffré la mairie.

Et gare aux New-yorkais récalcitrants. Les propriétaires qui continueront d’entasser des sacs-poubelle sur leurs trottoirs risquent une amende de 50 dollars de la part du service d’assainissement. Une deuxième infraction sera sanctionnée d’une amende de 100 dollars, et la troisième de 200 dollars.

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici