AccueilActualités FranceDes instructeurs militaires français bientôt déployés en Ukraine?

Des instructeurs militaires français bientôt déployés en Ukraine?

Les négociations semblent bien engagées pour l’envoi d’instructeurs militaires français en Ukraine après des discussions menées entre Emmanuel Macron et le président Volodymyr Zelensky, attendu ce mercredi 5 juin en France pour le début des commémorations du 80e anniversaire du débarquement des alliés. Malgré les mises en garde russes, la France devrait donc confirmer l’envoi d’instructeurs en Ukraine. Concrètement, qu’est-ce que ces derniers vont apporter sur le terrain ?

Publié le :

2 mn

Il ne s’agit pas pour l’instant, dans ce qui circule, de troupes de combat mais de personnels militaires. Ces derniers prolongeraient la formation qui est donnée aux soldats ukrainiens sur leur sol pour plus d’efficacité. Cela permettrait aux Ukrainiens de gagner du temps, notamment le temps de déplacement.

La France pourrait prendre la tête d’une structure Ad-Hoc, une coalition pour l’instruction comme cela a été fait pour l’artillerie avec un certain nombre de pays européens volontaires comme la Pologne, la République tchèque et l’Estonie. Dans ces formations, il y aura probablement du déminage, des opérations de maintenance et de l’apprentissage du commandement. Tout dépendra du volume d’instructeurs envoyé. Mais à terme, s’il est mis sur pied, le contingent pourrait s’élever à plusieurs centaines d’hommes.

Les instructeurs seraient déployés sur un pan restreint du territoire

Ces formations se feront nécessairement sur un pan restreint du territoire, dans la partie occidentale de l’Ukraine pour limiter les risques. Il est peu probable également qu’il soit possible d’organiser de grandes opérations d’entraînement en terrain libre. Là encore, ce serait une cible trop évidente. L’essentiel des activités devrait donc se faire en intérieur.

La Russie a dit ce mardi 4 juin ne pas exclure de frapper les instructeurs français et qu’il s’agirait d’une cible tout à fait légitime. Cette possibilité est prise en compte à Paris. Et il n’y a nul doute qu’il y a actuellement des discussions entre alliés sur la réaction à adopter si jamais des soldats occidentaux étaient visés.

Mais le pire n’est pas certain. Moscou pourrait aussi décider de laisser passer comme elle a laissé passer le soutien en matériel, en sachant que l’envoi d’instructeurs ne serait qu’une démonstration de plus de la solidarité européenne vis-à-vis de l’Ukraine.

À écouter aussiL’envoi de soldats français en Ukraine se précise

Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici