AccueilActualités FranceEmmanuel Macron annonce la cession de Mirage 2000-5 à l'Ukraine

Emmanuel Macron annonce la cession de Mirage 2000-5 à l’Ukraine

La France a commémoré le 80e anniversaire du Débarquement en Normandie ce 6 juin 2024. L’occasion pour le président Emmanuel Macron de s’inviter aux JT de 20H sur TF1 et France 2 pour un entretien diffusé conjointement sur les deux chaînes.

Publié le :

2 mn

C’est en direct de Caen que le président français Emmanuel Macron a répondu aux questions d’Anne-Sophie Lapix de France 2 et Gilles Bouleau de TF1. Dans cet entretien accordé aux deux chaînes, le chef de l’État est revenu sur la situation de la guerre en Ukraine

« Aider l’Ukraine à résister, c’est éviter la loi du plus fort », a-t-il souligné avant d’ajouter : « La France veut la paix et nous nous battons pour la paix. Mais la paix ne peut pas être la capitulation de l’Ukraine. » 

Il a esquissé les premières étapes d’une nouvelle aide de la France à l’Ukraine. « Nous allons lancer un programme de formation et une cession d’avions Mirage 2000-5. » Ces formations auront lieu dès cet été sur le sol français. Il a ajouté que « le souhait de la France est de former une brigade. Nous proposons de former et équiper 4500 soldats ukrainiens. »

D’autres formations pourront avoir lieu sur le sol ukrainien. « Le sol ukrainien est souverain. Il n’est pas question de former sur les zones de combat », soulignant que les formations pourraient, par exemple, avoir lieu à l’ouest de l’Ukraine. 

Une interview polémique à l’aube du scrutin européen en France ?

L’interview d’Emmanuel Macron fait polémique à trois jours du scrutin du 9 juin, note Valérie Gas, envoyée spéciale de RFI pour les commémorations du 80e anniversaire du Débarquement en Normandie. À l’Élysée, on balaie cet argument d’une formule : « le Débarquement a eu lieu le 6 juin, date que nous avons tendance à respecter ». Un argument factuel, mais c’est aussi un fait que ces commémorations offrent une tribune médiatique à Emmanuel Macron et occupe la bande passante dans les derniers jours de la campagne.

D’autant que le président de la République va enchaîner avec deux autres séquences diplomatiques majeures. Il reçoit Volodymyr Zelensky vendredi 7 juin en visite officielle à Paris et le lendemain Joe Biden en visite d’État, la première du président américain en France. Des occasions de faire encore passer des messages, de mettre en scène son action diplomatique et de parler de l’Ukraine, le sujet dont il a fait un thème de campagne pour son camp.

Plus d’informations à venir…

Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici