AccueilActualités FranceFrance: la majorité salue «la méthode Attal», les oppositions dénoncent

France: la majorité salue «la méthode Attal», les oppositions dénoncent

Trois semaines après sa nomination comme Premier ministre, c’était ce mardi après-midi que Gabriel Attal prononçait son discours de politique générale devant les députés. Un discours lors duquel il a dévoilé son cap et ses chantiers prioritaires. Si la majorité a salué cette prise de parole, les oppositions de droite comme de gauche sont unanimes pour critiquer la « méthode Attal ».

Publié le :

3 mn

C’est par un hommage à la France des artisans, des pêcheurs, des élus locaux, bref, la France rurale que Gabriel Attal débute sa longue déclaration de politique générale. Le chef du gouvernement fait l’éloge de l’exception agricole française sans annonce majeure pour les agriculteurs. Il faut, dit-il, « débureaucratiser, déverrouiller, désmicardiser la France » en référence au SMIC, le salaire minimum.

Mais rapidement, Gabriel Attal met sa casquette de chef de la majorité. « Ma porte reste ouverte », lance t-il, imperturbable, aux oppositions qui font du bruit. À cinq mois des élections européennes, il prononce 23 fois le mot souveraineté et cible l’extrême droite, l’accusant de soutenir un « Frexit déguisé ».

Gabriel Attal conclut son discours en évoquant son orientation sexuelle. « Être Français en 2024, c’est pouvoir être Premier ministre et ouvertement homosexuel ». Une touche de modernité qui ne convainc pas le patron du groupe socialiste Boris Vallaud qui lui lance à la tribune « Vous êtes le jeune visage du vieux monde ».

À lire aussiFrance: ce qu’il faut retenir de la déclaration de politique générale de Gabriel Attal

Sans surprise, les députés Renaissance sont les seuls à saluer l’intervention du Premier ministre dans l’hémicycle. Pour Mathieu Lefèvre la réponse de Gabriel Attal était à la hauteur de l’enjeu : « Ça déménage. Il y avait pas mal d’annonces concrètes. Ceux qui pensaient avoir un long discours, des effets de manche et de la com’ en sont pour leurs frais. Il y a incontestablement un élan, une volonté pour les mois à venir, pour déverrouiller la France. Il y a manifestement une méthode Attal. »

Du côté du Rassemblement national (RN) on ne retient rien de positif de la prise de parole du Premier ministre. Jean-Philippe Tanguy :« La seule chose de positive que je retiens, c’est que nous n’avons plus à subir Mme Borne qui était une personne odieuse et sectaire et donc, là, on a un Premier ministre sans doute plus ouvert au dialogue, mais qui ne fait qu’appliquer la feuille de route de M. Macron ».

On a assisté à un discours de politique générale une fois de plus qui ressemblait à un catalogue, une espèce de grand fourre-tout, de catalogue La Redoute, des promesses qui ne seront jamais tenues

Les oppositions peu convaincues par la «la méthode Attal»

Charlotte Urien-Tomaka

À droite, même son de cloche. Olivier Marleix, président du groupe Les Républicains à l’Assemblée, fustige le manque de vision et de cap clair : « On a assisté à un discours de politique générale une fois de plus qui ressemblait à un catalogue, une espèce de grand fourre-tout, de catalogue La Redoute, des promesses qui ne seront jamais tenues. Moi, je n’ai toujours pas compris quelle était la vision, quel était le projet pour le pays de M. Macron. Moi, j’ai le sentiment que le Premier ministre découvre un certain nombre de sujets au bout de sept ans de pouvoir. »

À gauche également on ne retient que la dérive droitière du Premier ministre. Alexis Corbière, député LFI : « Pourquoi changer de Premier ministre ? Et un ministre si jeune pour un discours si vieux, si conservateur, si réac ». 

Le Premier ministre n’a pas sollicité de vote de confiance à l’issue de son discours. Mais les députés de gauche ont déjà annoncé le dépôt d’une motion de censure.

Je pense que les agriculteurs auront reçu le message fort et clair : rien à attendre de ce côté-là.

A l’Assemblée nationale, Gabriel Attal attaqué par les oppositions sur la crise agricole

Aurélien Devernoix

Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici