AccueilActualités FranceFrance: l'ONG Human Rights Watch dénonce la situation des mineurs isolés dans...

France: l’ONG Human Rights Watch dénonce la situation des mineurs isolés dans les rues de Marseille

Human Rights Watch publie un rapport accablant sur la prise en charge des mineurs étrangers à Marseille. L’organisation non gouvernementale dénonce des évaluations de leur âge arbitraires, ce qui les prive de leurs droits au logement, à la santé et à l’éducation. 

Publié le :

1 mn

Des enfants qui dorment dans la rue pendant des jours, voire des semaines, atteints de tuberculose, du VIH, de stress post-traumatique ou de grossesses non détectées : c’est ce que dévoile le rapport accablant de Human Rights Watch publié le 30 janvier 2024.

« À l’heure actuelle, il fait tellement froid… Dormir dehors, ce n’est pas du tout facile… » , témoigne au micro de un jeune est désormais hébergé dans un squat. Mais les conditions restent sommaires, raconte un autre garçon. « On n’a pas d’habits, de chaussures… » 

À lire aussiComment accélérer la scolarisation des mineurs non accompagnés en France ?

L’organisation dénonce la non prise en charge des mineurs non accompagnés qui arrivent à Marseille. En ligne de mire, les évaluations menées par le département pour déterminer l’âge des jeunes que le rapport juge arbitraires.

Cet autre garçon a été débouté de son statut d’enfant, pour des motifs qu’il ne comprend pas. « C’est écrit là que je regardais la dame et que je fixais la dame tout droit dans les yeux et que ça, c’est pas le comportement d’un mineur… Et du coup, je ne savais pas quoi dire… Voilà, et ça, c’est la copie intégrale de mon acte de naissance que je lui ai donné ce jour-là ».

Un enfant sur deux se voit d’abord refuser la reconnaissance de sa minorité selon l’organisation, perdant accès à la santé, à l’éducation ou au logement. Puis près de 75% de ceux qui font appel sont finalement reconnus mineurs. 

À lire aussiLa difficile reconnaissance des mineurs isolés à Marseille

Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici