AccueilActualités FranceGabriel Attal, une nouvelle méthode pour s’éviter les blocages de l’Assemblée

Gabriel Attal, une nouvelle méthode pour s’éviter les blocages de l’Assemblée

Le premier ministre Gabriel Attal à l’Assemblée nationale, mardi, avant son discours de politique générale. À sa droite, le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin.
Sébastien SORIANO/Le Figaro

DÉCRYPTAGE – L’exécutif va multiplier les recours à la voie réglementaire, au risque de s’attirer les foudres des députés.

Au Sénat, où il a répété la déclaration de politique générale qu’il avait déjà prononcée la veille devant les députés, Gabriel Attal a annoncé, mercredi, un nouveau projet de loi. Consacré à la décentralisation, le texte ne sera présenté que d’ici à la fin du second semestre 2024. Un délai qui s’impose davantage par la nécessité de donner au député Éric Woerth le temps de rendre les conclusions de sa mission sur la simplification que par un embouteillage parlementaire. Force est de constater que les parlementaires ne vont pas crouler ces prochains mois sous les projets de loi.

À l’Assemblée nationale, le nouveau premier ministre a évoqué, mardi, un nouveau texte sur l’industrie verte qui viendra compléter celui déjà voté en octobre dernier. Un autre texte s’attaquera au monopole des syndics et à la vente des médicaments. Bercy n’était pas en mesure dans l’immédiat de préciser l’articulation des projets de loi, alors que Bruno Le Maire avait déjà annoncé lors des vœux, au début du mois, un…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Vente Flash

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici