AccueilActualités FranceGuillaume Tabard: «François Bayrou, des rêves intacts pour 2027, plus que des...

Guillaume Tabard: «François Bayrou, des rêves intacts pour 2027, plus que des envies pour 2024»

François Bayrou au palais de Justice de Paris, le lundi 5 février.
MIGUEL MEDINA/AFP

CONTRE-POINT – Vingt-deux ans après la première de ses trois tentatives présidentielles, le patron du MoDem n’a pas encore renoncé à devenir le premier en France.

La relaxe est d’abord un soulagement personnel pour François Bayrou. Quand il parle de sept années de «cauchemar», le haut-commissaire au Plan, plus que d’une mise à l’écart politique, parle d’une épreuve personnelle, d’abord partagée avec sa complice de quatre décennies, Marielle de Sarnez, dont il a toujours imputé la mort prématurée, il y a tout juste trois ans, à l’opprobre d’un soupçon dont la justice a finalement établi qu’il n’était pas fondé, fût-ce au bénéfice du doute.

C’est de manière affective avant tout que le Béarnais souffrait que son panache puisse ne pas être reconnu blanc par des Français dont il n’a pas renoncé à recevoir un jour l’onction suprême.

Cette longue hypothèque judiciaire a-t-elle grevé son parcours politique? Ce sont certes les prémices de cette affaire d’assistants MoDem au Parlement européen qui l’avaient contraint de quitter le premier gouvernement Macron où il venait d’être nommé garde des Sceaux.

Mais, si Henri IV pensait que Paris valait bien une messe…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici