AccueilActualités FranceL’hommage aux victimes françaises du Hamas n’échappe pas aux polémiques

L’hommage aux victimes françaises du Hamas n’échappe pas aux polémiques

Manifestation, à Paris, le 22 novembre 2023, pour la libération des otages détenus par le Hamas à Gaza.
ALAIN JOCARD/AFP

DÉCRYPTAGE – La présence de La France insoumise à cette cérémonie présidée par Emmanuel Macron suscite la colère des familles de victimes et d’une large part de la classe politique.

Après les attaques du Hamas contre des civils israéliens, qui ont fait plus de 1160 morts le 7 octobre dernier, Emmanuel Macron avait rapidement annoncé un hommage aux victimes ayant la nationalité française, mais la date est longtemps restée en suspens. C’est finalement ce mercredi, à la mi-journée, que le chef de l’État présidera une cérémonie aux Invalides en mémoire des 42 citoyens français tués, mais aussi des blessés et des otages.

Cet hommage intervient quatre mois jour pour jour après les attentats. Si la présidence a temporisé, c’était pour se concentrer d’abord sur la libération des otages. «Nous avons considéré que le temps des négociations sur les otages était une priorité et qu’il ne fallait pas le fragiliser», explique l’Élysée, en précisant que «beaucoup de familles d’otages ne voulaient pas que l’hommage interfère dans les négociations». La cérémonie aura finalement lieu alors que «trois personnes sont aujourd’hui toujours disparues et présumées otages», indique la présidence

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 81% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici