AccueilActualités FrancePolémique autour de l’hommage aux victimes du Hamas: «Une querelle qui fait...

Polémique autour de l’hommage aux victimes du Hamas: «Une querelle qui fait trop d’honneur aux Insoumis»

Les représentants de l’autorité palestinienne et de la Nupes, dont Mathilde Panot et Éric Coquerel au premier rang, le 7 novembre 2023 devant l’Assemblée nationale.
THOMAS SAMSON/AFP

ANALYSE – Personne n’a oublié que la réaction de LFI le soir des attaques du Hamas ne fut que de remettre la faute sur Israël. Cinq familles de victimes se disent choquées par la présence de LFI aux Invalides.

C’est faire trop d’honneur aux Insoumis que de les laisser au centre du débat sur la cérémonie d’hommage aux Français victimes des attaques du Hamas du 7 octobre. L’important est l’hommage lui-même, ce mercredi, aux Invalides.

Emmanuel Macron l’avait annoncé le 16 janvier, au cours de sa conférence de presse. Cette annonce était attendue par ceux qui s’étonnaient voire s’indignaient que la France n’ait pas encore solennellement exprimé son émotion collective après l’acte terroriste ayant fait le plus de victimes françaises depuis 1989.

Le chef de l’État place ce rassemblement sous «le signe universel de la lutte contre l’antisémitisme, et, à travers lui, toutes les formes de haine, de racisme et d’oppression envers les minorités» ; une manière aussi pour lui de dépasser les incompréhensions sur son absence à la marche contre l’antisémitisme conduite le 12 novembre dernier par Yaël Braun-Pivet et Gérard Larcher.

Antisémitisme déguisé dénoncé

Par son caractère officiel, cette cérémonie permet la représentation de toutes…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 70% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici