AccueilActualités FranceProvence: en août 1944, l'autre Débarquement qui libéra la France de l'occupation...

Provence: en août 1944, l’autre Débarquement qui libéra la France de l’occupation nazie

En France, les cérémonies du 80ᵉ anniversaire du Débarquement de Normandie connaissent leur temps fort ce jeudi en présence de nombreux chefs d’État. Le 6 juin 1944, des dizaines de milliers de soldats, notamment américains et britanniques, débarquaient sur les plages pour libérer la France et l’Europe. Les dirigeants africains n’y seront pas. Ils assisteront, quant à eux, aux commémorations du Débarquement de Provence, le 15 août.

Publié le : Modifié le :

2 mn

Emmanuel Macron préside en Normandie, ce 6 juin dans l’après-midi, une cérémonie internationale, aux côtés notamment du président américain, Joe Biden, du chancelier allemand Olaf Scholz et du président ukrainien Volodymyr Zelensky. Aucun chef d’État africain ne sera toutefois présent. Ces derniers seront conviés à commémorer un autre Débarquement moins connu, mais pas moins important.

Le 15 août prochain, plusieurs dirigeants africains viendront célébrer l’anniversaire du débarquement de Provence. Car, il y a 80 ans, des dizaines de milliers de soldats africains avaient participé à cette offensive alliée de grande ampleur. Les premiers à intervenir, dans la nuit du 14 au 15 août 1944, ont été des commandos aéroportés. 

« C’est une unité spéciale, elle est composée pour plus de la moitié de Maghrébins », explique l’historien Jean-Marie Guillon, au micro de Pierre Firtion du service Afrique de RFI. « La première vague de ces commandos avait pour mission de s’emparer de la batterie du Cap Nègre qui menaçait une partie de la zone de débarquement ».

Un débarquement d’une importance majeure

Les troupes américaines débarquent, elles, quelques heures plus tard, suivies par l’armée française et notamment ses divisions d’infanteries algériennes et coloniales. « On estime que les 250 000 hommes sont composés pour un peu plus de la moitié de troupes issues des colonies, avec à la fois des populations d’Afrique Noire et Nord-africaines », précise Jean-Marie Guillon.

Le 6ᵉ régiment de tirailleurs sénégalais joue un rôle clé dans la prise de Toulon. Marseille est également conquise par l’armée française. Au final, ce débarquement aura été d’une importance majeure comme le rappelle l’historien. « Il contraint Hitler à replier des troupes. Donc si la France est libérée aux deux tiers à la mi-septembre, c’est en grande partie grâce au débarquement de Provence. Et la deuxième raison de l’importance de ce Débarquement, c’est qu’il montre que les Français participent à leur propre libération, et ça, d’un point de vue politique, c’est extrêmement important ».

Jean-Marie Guillon regrette que ce débarquement soit quelque peu relégué au second plan. À ses yeux, les évènements de Provence et de Normandie devraient être commémorés ensemble.

À écouter aussi80 ans du Débarquement: «Dans cette commémoration, il y a aussi la dimension de la réconciliation»

Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici