AccueilActualités FranceRelaxé après sept ans de procédure, François Bayrou veut peser sur la...

Relaxé après sept ans de procédure, François Bayrou veut peser sur la fin du quinquennat

François Bayrou au palais de Justice de Paris, le lundi 5 février.
MIGUEL MEDINA/AFP

DÉCRYPTAGE – Malgré la condamnation de huit ex-cadres, le président du MoDem a été blanchi dans l’affaire des assistants parlementaires européens. Au moment où le gouvernement s’étoffe, il retrouve de l’influence.

François Bayrou est sorti soulagé, lundi matin, de la salle Victor-Hugo du tribunal correctionnel de Paris. L’affaire des assistants parlementaires européens, cette épreuve qui l’a conduit à quitter le ministère de la Justice en juin 2022, vient de se terminer par sa relaxe en première instance. «Au bénéfice du doute, a déclaré le président du tribunal. «Pour moi, c’est un cauchemar de sept années qui vient de s’achever», lâche après coup le centriste, devant la presse et sous le regard de ses proches.

Malgré l’hypothèse d’un appel, l’allié d’Emmanuel Macron, 72 ans, retrouve du souffle. Lors de l’audience, le parquet l’avait présenté comme l’instigateur d’un système frauduleux en vigueur entre 2005 et 2017 et avait requis à son encontre 30 mois de prison avec sursis, 70.000 euros d’amende et trois ans d’inéligibilité également assortis du sursis. Sa défense avait plaidé la relaxe lors de son long procès, soutenant que l’actuel haut-commissaire au Plan n’était mis en cause par aucun témoin…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici