AccueilActualités FranceReportage France - Des familles palestiniennes séparées par la guerre à Gaza

Reportage France – Des familles palestiniennes séparées par la guerre à Gaza

Cela fait maintenant un peu plus de 9 mois que la guerre à Gaza tue, blesse et… sépare. Depuis le début de l’intervention de l’armée israélienne dans la bande de Gaza, la France a évacué 260 Palestiniens ou Franco-Palestiniens. Parmi eux, 14 enfants blessés. Chacun est accompagné d’un seul parent. Toutes ces familles avaient espéré à leur arrivée sur le territoire français être rapidement réunies, comme promis par les autorités françaises, mais aucune n’a pu l’être encore. L’attente, la séparation, est une torture pour ces mères, en majorité, qui ont laissé derrière elles leurs autres enfants. 

Raja a le coeur coupé en deux. Cette mère de famille palestinienne partage une chambre d’hôpital en proche banlieue parisienne depuis 5 mois avec Asef, son plus jeune fils, âgé de 12 ans. En septembre, il fera son entrée à l’école en France, où Raja tente, tant bien que mal, de se projeter.

« Pour Asef, Gaza est un lieu infernal où on ne peut plus imaginer vivre. Surtout qu’Asef a perdu une jambe. Comment pourrait-on y retourner alors que les rues, les écoles et les maisons ont été détruites ? » Raja explique que ce serait injuste pour son fils d’y retourner : « Au lieu d’améliorer sa vie, on ferait un bond en arrière. »

Une réalité qui est devenue un cauchemar

Raja confie : « Régulièrement, [mon fils] revit l’accident dans ses rêves, alors qu’on est en France. Comment je pourrais dans ce cas retourner dans un endroit aussi hostile ? »

L’adolescent raconte cette frappe aérienne sur le quartier où sa famille vivait, une semaine après le début de la guerre : « J’étais en train de jouer au football. Tout d’un coup, il y a eu une bombe. Je pensais qu’une grosse pierre avait cogné ma jambe. J’ai voulu la déplacer mais, en regardant, j’ai vu que ma jambe avait été coupée. » Il poursuit : « Ce rêve se reproduit toujours. C’est une réalité qui est devenue un cauchemar. »

Après avoir passé deux mois dans un hôpital gazaoui, Asef et sa mère sont transférés en Égypte. C’est là qu’un diplomate français leur propose d’être évacués vers la France.

À lire aussiDe Gaza aux Émirats, l’évacuation d’enfants palestiniens blessés

Des enfants piégés dans l’enfer de Gaza, des autorités françaises dans le flou

Raja ne pensait pas partir sans ses enfants : « Quand je suis arrivée en France, la dernière chose à laquelle j’aurais pu penser, c’est que j’abandonnais mes autres enfants. Surtout dans une période aussi difficile. » Elle raconte : « En Égypte, j’ai demandé au diplomate français « Quand est-ce qu’ils vont pouvoir nous rejoindre ? ». Il m’a répondu : « Tu peux déjà considérer que tes enfants sont avec toi ». »

Cinq mois plus tard, ses cinq autres enfants sont toujours dans l’enfer de Gaza. Sans tuteur légal, puisque leur père est décédé il y a quelques années. Raja parvient à leur parler une ou deux fois par semaine, en fonction du réseau internet.

« Je me sens perdue entre la situation d’Asef et celle de mes autres enfants. Au point que j’ai pensé aujourd’hui à retourner à Gaza. Ça devient psychologiquement insupportable. » Raja est désespérée : « Quand mon fils me raconte que cela fait trois jours qu’il n’a rien trouvé à manger, qu’est-ce que je peux faire ? Je préfère mourir avec eux. »

Cette mère de 46 ans garde les photos de ses enfants dans son téléphone portable : Mohamed, de 19 ans et Aïcha. Les adolescents refusent de lui envoyer des photos d’eux, car ils ont beaucoup trop changé. Il y a aussi Mohayed, de 18 ans, Ahmad, de 16 ans, et enfin Inès, qui a 13 ans. Une photo de son avant-bras montre de multiples traces de coupures. Raja révèle que « [sa fille] s’est blessée elle-même. Elle est en état de dépression. »

La procédure est en cours, c’est à peu près la seule réponse que Raja obtient des autorités françaises. La seule qu’elle peut aussi transmettre à ses enfants qui la supplient de les faire sortir de Gaza.

À lire aussiTerritoires palestiniens: les enfants, premières victimes de la guerre à Gaza

Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici