AccueilÉconomieAujourd'hui l'économie - Économie circulaire : Le Luxembourg, pionnier européen de la...

Aujourd’hui l’économie – Économie circulaire [3/4]: Le Luxembourg, pionnier européen de la réutilisation des matériaux de construction

L’économie circulaire vise à réduire les déchets et la consommation d’énergie en réutilisant les matières premières autant que possible et en recyclant. Objectif : éviter l’épuisement des ressources. Le Luxembourg, petit pays européen situé entre la France, l’Allemagne et la Belgique, a été l’un des premiers pays à adopter l’économie circulaire dans sa stratégie nationale il y a trois ans. Reportage dans un lycée récemment rénové en réutilisant des matériaux de construction.

À une quinzaine de minutes du centre-ville de Luxembourg, le lycée international Michel Lucius est installé dans un quartier résidentiel entouré d’arbres. « Ici, il y avait un bâtiment avec des salles de classe », explique Sophie Maurer depuis une terrasse au milieu du campus. Le bâtiment n’étant plus aux normes, « nous l’avons déconstruit et installé cette terrasse », explique cette architecte de l’Administration des bâtiments publics qui a dirigé le projet de rénovation pour le compte de l’État luxembourgeois. De l’ancien bâtiment, il reste seulement le sous-sol, utilisé comme espace de stockage. La balustrade a été fabriquée à partir de plaques vertes réutilisées : avant, elles faisaient partie intégrante de la façade du bâtiment détruit.

D’anciennes poutres transformées en pergola

Le projet de reconversion, terminé en 2021, a aussi permis de transformer une partie de la structure de l’ancien bâtiment en pergola. De beaux tissus colorés sont tendus entre les poutres rouges parfois un peu rouillées. « Nous avons pris la décision de garder ce qu’on pouvait et de ne pas apporter de nouvelles ressources, par exemple de la peinture dans ce cas précis. Car on n’en avait pas besoin », souligne Sophie Maurer. Ensuite, les éléments en béton ont été concassés et mélangés à du ciment neuf pour recouvrir le sol de la cour et construire des bancs et des jardinières. Les panneaux du plafond ont fini dans la nouvelle bibliothèque. « Nous avons pris la décision d’essayer de gagner autant de matériaux que possible. On s’est dit : « si nous avons tous ces matériaux disponibles, pourquoi ne pas les utiliser dans l’autre bâtiment, ici à côté ? » », se souvient l’architecte.

79% de déchets en moins

Le projet n’a pas coûté moins cher à l’État mais a émis moins de CO2 et beaucoup moins de déchets. « Si nous avions construit un bâtiment neuf de cette même taille pour la bibliothèque, au lieu d’une rénovation et d’une reconversion, cela aurait généré 79% de déchets de plus que le projet que nous avons mené. C’est énorme », insiste Sophie Maurer, assise dans un canapé de la bibliothèque, confectionné à partir de tissus réutilisés.

Au départ, le directeur adjoint du lycée, Robert Goedert, n’était pas vraiment convaincu. « Quand on nous a annoncé qu’on allait réutiliser l’ancien bâtiment et d’anciens matériaux, notre première réaction a été de se dire que nous aurions préféré du neuf, reconnait-il. Mais entretemps, nous nous sommes approprié le projet. »

C’est même un levier d’apprentissage pour les élèves explique Georges Weisgerber, professeur de biologie. « On en parle dans les cours et c’est très important d’avoir un bâtiment à disposition pour illustrer l’utilité que le recyclage, le réemploi et le développement durable peuvent avoir pour eux maintenant et à l’avenir » explique l’enseignant, qui entretient un petit potager dans la nouvelle cour du lycée, avec ses élèves, et a mis en place un atelier d’aquaponie pour les étudiants.

Le bâtiment : un secteur très polluant

Le projet a reçu l’an dernier un prix d’architecture décerné par l’Union européenne. Le secteur du bâtiment et de la construction joue un rôle particulièrement important dans le réchauffement de la planète : il représente plus de 20% des émissions de gaz à effet de serre dans le monde.

Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici