AccueilActualités France«C’est surtout la défaite de la France» : au Pavillon du Roy,...

«C’est surtout la défaite de la France» : au Pavillon du Roy, les militants RN, déçus, se raccrochent à l’idée qu’ils sont le «parti de l’avenir»

REPORTAGE – Le parti de Jordan Bardella est arrivé troisième aux élections législatives. Une grande déception pour ses militants qui pointent «l’alliance de la honte» qui a cherché à les «faire taire».

Le décor était celui d’une immense victoire. Dans le Pavillon Chesnaie du Roy (Paris, XIIe arrondissement), le RN avait déployé petits fours, drapeaux français, vin, des coupes de champagne dressées en pyramides, les militants étaient en costume, les militantes en robe, les cheveux bien peignés. Vers 19 heures, les conversations roulaient sur l’absence de majorité absolue – «prévisible», se réconfortaient-ils. Vers 19h40, les visages ont changé. Les premiers chiffres officiels arrivaient, et ils n’étaient pas bons. «On est derrière les macronistes», a murmuré quelqu’un tandis que Mathilde Androuët, eurodéputée, proche de Jordan Bardella, se pressait dans la salle, l’air anxieux.

Quand France 2, diffusée sur un écran géant, lâche la sentence, il n’y a pas un bruit. Trois semaines après l’arrivée en tête des européennes, une semaine après l’arrivée en tête au premier tour des législatives, le parti de Jordan Bardella arrive troisième. Pour le Nouveau Front Populaire ? 180 à 215 sièges…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 83% à découvrir.

Vente Flash

1€ par mois pendant 3 mois. Sans engagement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici