AccueilCultureAu festival Rio Loco, l’hommage de Luz Casal à Dalida

Au festival Rio Loco, l’hommage de Luz Casal à Dalida

« Pour moi, c’est un concert très particulier », résume la chanteuse espagnole Luz Casal. A l’invitation du festival toulousain Rio Loco, elle chantera le 12 juin un hommage à Dalida composé uniquement de chansons de son répertoire, pour la plupart transposées dans sa langue. Il ne faut donc pas compter l’entendre reprendre à Toulouse Piensa en mi, la chanson sentimentale de la BO du film Talons aiguilles, de Pedro Almodovar (1991), qui l’a rendue célèbre. S’en est-elle définitivement émancipée ? « Je ne me sens pas prisonnière de ce titre », répond-elle en riant.

En 2023, le festival Rio Loco proposait lors de sa soirée d’ouverture un hommage au batteur nigérian Tony Allen (1940-2020), qui avait rassemblé 16 000 spectateurs sur la prairie des Filtres, en bord de Garonne. Sous-titrée « Odyssea », la 29e édition (du 12 au 16 juin), axée sur « la diversité des expressions musicales des deux rives de la Méditerranée », reprend la formule en organisant un double hommage à Dalida (1933-1987), icône de la chanson française, née en Egypte dans une famille d’origine italienne. Le 12 juin, en ouverture de soirée, la chanteuse Barbara Pravi reprendra avec le groupe Aälma Dili Dalida, diva tzigane, sa création donnée en janvier, pour l’Hyper Weekend Festival, à la Maison de la radio et de la musique à Paris.

Album à teneur sentimentale

Puis Luz Casal offrira sa propre vision de l’univers de Dalida. Accompagnée de ses musiciens (Tino Di Geraldo, batterie ; Peter Oteo, basse ; Jorge Ojea et Borja Montenegro, guitares ; J. M. Baldoma « Baldo », claviers), elle réinterprétera son album à haute teneur sentimentale Luz Casal chante Dalida. A mi manera, paru en 2017 (Epic-Jive/Sony Music). « J’ai déjà chanté en France ou ailleurs des chansons de Dalida, comme Il venait d’avoir 18 ans par exemple, ou Histoire d’un amour, qui était dans mon album La Pasion [2009], explique la chanteuse. Mais sur A mi manera, j’ai choisi surtout des chansons moins connues d’elle. »

Pourquoi ce désir, en 2017, d’un album autour de Dalida ? Juste une envie qui passe à un moment donné, selon Luz Casal, « comme une porte qui s’ouvre. Un ressenti. C’était pour moi le moment de faire cet album. C’est tout. Je n’ai pas d’autre explication. Dalida est quelqu’un qui m’a profondément marquée ». Cet album devait arriver un jour. La chanteuse raconte avoir vécu un certain temps dans un hôtel sur la butte Montmartre, à Paris. De sa terrasse, elle voyait la tombe de Dalida, le défilé incessant des fans de la chanteuse qui venaient y déposer des fleurs.

Il vous reste 29.05% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici