AccueilCultureÉdouard Baer et Jonathan Cohen: «Le cinéma français nous sépare, on saura...

Édouard Baer et Jonathan Cohen: «Le cinéma français nous sépare, on saura un jour pourquoi»

Édouard Baer et Jonathan Cohen, le 23 janvier, à Paris.
SEBASTIEN SORIANO/Le Figaro

ENTRETIEN CROISÉ – Les deux acteurs interprètent chacun un des Dali imaginés par le cinéaste Quentin Dupieux. Ils ne se sont pas croisés sur le plateau mais Le Figaro les a réunis le temps d’un entretien. Forcément surréaliste.

Deux Dali dans la même pièce. La scène n’est pas dans le nouveau film
de Quentin Dupieux (Yannick, Incroyable mais vrai, Mandibules). Daaaaaali! n’est pas un biopic du peintre espagnol mais un hommage à son génie et à sa folie, à travers plusieurs avatars. Parmi eux, Édouard Baer et Jonathan Cohen, séparés à l’écran mais réunis par Le Figaro. «Je suis content que vous nous convoquiez tous les deux, dit Édouard Baer en préambule. Le cinéma français nous sépare, on saura un jour pourquoi…» Content mais prudent. Installés dans une chambre d’hôtel normalement chauffée, ils gardent leur manteau. «Comme ça on peut se lever et se barrer.» Nous voilà prévenus.

LE FIGARO. – Comment prononce-t-on le titre, Daaaaaali!?

Jonathan Cohen.- Il faut mettre les «a» dans le bon ordre: Daaaaaali!

Édouard Baer.- Si on veut passer pour des grands acteurs, il ne faut pas le faire à la demande… On va se faire engueuler par Dupieux. En tout cas, si on l’écrit avec quatre «a» au lieu de six, on ne le trouve pas sur…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 90% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici