AccueilCultureEn Espagne, les ruines d’un village refont surface en raison de la...

En Espagne, les ruines d’un village refont surface en raison de la sécheresse

Les ruines de l’église de Sant Romà de Sau, située dans la province de Gérone en Catalogne, en avril 2023.
JOSEP LAGO / AFP

Des habitations et une église datant du XIe siècle, normalement situées au fond du réservoir de Sau en Catalogne, sont désormais visibles à cause du manque d’eau.

Les ruines d’un village ancien ressurgissent en Espagne. Située dans l’actuel réservoir de Sau en Catalogne, cette commune, aujourd’hui rayée de la carte, est visible en raison de la baisse du niveau d’eau lié à la sécheresse qui frappe le nord du pays. Une situation exceptionnelle pour cette période de l’année.

Sur les images de drone partagées par l’Agence catalane de presse le 1er février, les habitations qui appartenaient à la commune Saint Romà de Sau, ainsi que son église datée du XIe siècle, ont totalement refait surface. Cet édifice est notamment utilisé comme indicateur du niveau de sécheresse dans la région. Lorsque seule la pointe du clocher de l’église apparaît, le réservoir de Sau est plein. Mais lorsque le bâtiment est entièrement ouvert aux regards, cela traduit un manque d’eau alarmant.

Un niveau alarmant jamais répertorié

Le sol sec à côté du réservoir de Sau avec en arrière-plan l’église de Sant Roma, dans la province de Gérone en Catalogne, en janvier 2024.
LLUIS GENE / AFP

Le réservoir de Sau compte parmi les neuf réservoirs de Catalogne. Il est le deuxième plus important en termes de capacité et alimente habituellement six millions de personnes en eau. Selon El Nacional , ce dernier n’est rempli actuellement qu’à 4,7% de ses capacités. Jamais un niveau aussi faible n’a été constaté depuis sa création il y a 60 ans. «Comme je le dis depuis trois ans, je ne vois pas la fin de la sécheresse en Catalogne. Nous pouvons donc dire que nous entrons en territoire inconnu», s’inquiète Javier Martin Vide, professeur de géographie à l’université de Barcelone, dans les colonnes dEl Confidencial .

La ville de Barcelone et sa périphérie sont placées en «état d’urgence» sécheresse depuis le 1er février. Des restrictions de consommation d’eau sont imposées aux 6 millions d’habitants de la région. Ces restrictions touchent également le secteur de l’industrie et de l’agriculture.

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici