AccueilCultureEpinal : Un nouveau festival du cinéma

Epinal : Un nouveau festival du cinéma

Outre une trentaine de films en avant-première ou de rétrospective et la tenue de plusieurs rencontres, master class, ateliers de pratiques artistiques pour le grand public ou les scolaires, de nombreux invités sont annoncés, dont Michel Ocelot, Alex Lutz et Nicolas Mathieu.

Du 19 au 24 mars 2024, la ville d’Épinal, dans les Vosges, accueillera la première édition du festival « Épinal fait son cinéma », un projet porté par Image’Est, pôle de l’image en Région Grand Est.
Sa programmation, non compétitive, déclinera à la fois des films tout public en avant-première (avec venue d’équipes), des œuvres de patrimoine, mais aussi des conférences, rencontres et master class en présence de personnalités et spécialistes du cinéma.
L’évènement comptera par ailleurs un important volet à destination du jeune public.
Ce dernier associera films familiaux d’animation et de fiction (dès trois ans) proposés « hors temps de classe, séances dédiées aux scolaires (de la maternelle aux cycles supérieurs) et ateliers encadrés par des professionnels. Les projections auront lieu aux Cinés Palaces d’Épinal, ainsi qu’à Xertigny et La Vôge-les-Bains.

Michel Ocelot comme invité d’honneur

C’est le cinéaste Michel Ocelot, notamment connu pour sa trilogie Kirikou, qui sera l’un des invités d’honneur de cette édition inaugurale. Sa venue dans La Cité des images sera l’occasion de lui consacrer une série de projections suivies de rencontres avec le public. Le réalisateur donnera également une master class.

Une carte blanche à Nicolas Mathieu, une rencontre avec Alex Lutz

Parmi les autres temps forts confirmés à ce jour : un cycle « carte blanche » de 8 films sélectionnés par l’auteur Nicolas Mathieu, prix Goncourt 2018, qui sera présent durant le festival. Les films de cette carte blanche feront ensuite l’objet d’une tournée labelisée « Cinémathèques du Grand Est » dans plusieurs cinémas de la région. Collaborant avec Nicolas Mathieu sur l’adaptation à l’écran de son roman Connemara, Alex Lutz animera quant à lui une rencontre autour de Guy, son premier film en tant que réalisateur.

Une trentaine d’invités attendus

Durant les 6 jours du festival, près de 30 invités au total sont attendus. Parmi eux : Alexandre Moix (pour son documentaire Patrick Dewaere, mon héros), Sylvain Desclous (pour son film De grandes espérances) et Frédéric Farrucci (pour son film La Nuit venue). Par ailleurs, le producteur Sébastien Onomo et le réalisateur Denis Do accompagneront le film d’animation Funan (soutenu par la Région Grand Est) et Pascal-Alex Vincent, spécialiste du cinéma japonais, donnera une conférence sur l’histoire du cinéma d’animation japonais.
La manifestation proposera en outre un ciné-concert autour du film Le Roman de Carpentier, rareté cinématographique tournée en 1913 et récemment restauré par le CNC, dont la projection sera accompagnée en live par le DJ et musicien Maxime Dangles.

Dans les coulisses du 7ᵉ art

Avec pour propos de faire découvrir les différentes facettes de la fabrication du cinéma, « Épinal fait son cinéma » déclinera plusieurs rendez-vous autour des métiers du 7ᵉ art : ateliers de réalisation, ateliers d’écriture de scénario ou de critique, ateliers mashup, ateliers fond-vert, etc. Membre de la société de postproduction Will Studio (Mars express, Bigfoot Family, Luise), Didier Falk donnera deux conférences, l’une sur le bruitage et l’autre sur la composition musicale. De son côté, la régisseuse Fanny Crouvisier (Sage Homme, De Gaulle, l’éclat et le secret) interviendra pour exposer la vie d’un plateau de tournage.

À propos de l’association Image’Est

Image’Est est l’association des professionnels de l’image du Grand Est. Créée en 2009 et basée à Épinal, elle vise à promouvoir la création cinématographique et audiovisuelle régionale, à favoriser la circulation des œuvres et des talents et à accompagner leur rencontre avec le public. L’association collecte, préserve et numérise également le patrimoine audiovisuel, cinématographique et iconographique du Grand Est, assurant la valorisation et la transmission de cette mémoire des territoires. Labélisée Pôle Régional d’Éducation aux Images par le CNC, la DRAC et la Région Grand Est, Image’Est vise également par ses actions à transmettre la culture du cinéma et de l’image animée, à former à la maîtrise du langage audiovisuel et à favoriser l’expérience sensible de la création dès le plus jeune âge.

Source du contenu: infodujour.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici