AccueilCulture« La Force de l’âge », sur France 3 : les seniors entrent dans la danse

« La Force de l’âge », sur France 3 : les seniors entrent dans la danse

FRANCE 3 – LUNDI 5 FÉVRIER À 22 H 50 – DOCUMENTAIRE

Le spectacle, insolite, créé en 2023, s’intitulait Birthday Party. Il rassemblait huit interprètes âgés de 67 à 79 ans, auditionnés sur trois cents personnes. A la barre de cette soirée spéciale dont on ne comptait plus les bougies : le chorégraphe Angelin Preljocaj. Pour la première fois en plus de trente ans de travail et cinquante créations, cette figure de premier plan mettait en scène avec tact et précision des amateurs de plus de 65 ans.

Cette entreprise artistique et humaine délicate a été documentée par la réalisatrice Valérie Müller, qui signe ce film intitulé La Force de l’âge. Son regard empathique, sa caméra tranquillement immersive enveloppent et soutiennent les confidences et les évolutions de ces danseurs tardifs, des auditions aux représentations. « Je me suis dit “sois authentique”, raconte Patricia, 70 ans. “Utilise tout ce que tu as vécu”, parce que je voulais réussir. »

Patricia a été retenue pour « son énergie, sa spontanéité, qui peut fédérer le groupe », souligne Preljocaj, qui précise sa démarche : « Je vais concevoir le spectacle en fonction des personnes que j’aurai choisies, je n’ai pas d’a priori. Je cherche des personnalités différentes, représentatives de toutes les trajectoires de vie, de tous les milieux sociaux. »

Relever le défi

Quelle magnifique brochette que celle rassemblée ici ! Mario, 69 ans, ancien ouvrier devenu acteur, croise Bruce, 72 ans, prof de modern jazz, mais aussi Roberto, 72 ans, médecin, et Maïté, 79 ans, retraitée de la Ville de Paris, ainsi qu’Elli, 67 ans, chanteuse et actrice franco-uruguayenne bien connue dans les années 1980. En répétition au Pavillon noir, centre chorégraphique national basé à Aix-en-Provence (Bouches-du-Rhône) et dirigé par Angelin Preljocaj, la petite troupe éphémère, excitée et sous pression de relever le défi de la création, se serre les coudes dans la bonne humeur et en bossant d’arrache-pied. Attentif, le chorégraphe les met à l’aise.

Lire la critique de « Birthday Party » (2023) | Article réservé à nos abonnés Danser malgré la mémoire et les corps qui s’étiolent

Lorsque Elli, qui a des problèmes d’audition, s’inquiète et se demande si elle peut poursuivre l’aventure physiquement exigeante de ce spectacle, il trouve les mots qui apaisent. « On n’est pas là pour souffrir, mais pour travailler et développer quelque chose dont on espère que ce sera beau », glisse-t-il.

Lire l’enquête (2016) : Article réservé à nos abonnés Danse : les belles du senior

La fabrication de Birthday Party oblige à se confronter au vieillissement, aux rides qui froissent la chair, aux muscles qui tombent, à la sexualité et au désir… Elli confie : « Cela m’a fait faire un chemin de me regarder vraiment. Oui, mon corps maintenant, il est comme ça. Qu’est-ce que je vais faire avec mon corps tel qu’il est ? » Et Mario de résumer ainsi le projet, selon lui : « Angelin nous demande de sublimer notre corps. » En faisant scintiller la singularité de chacun, qui dans le costume d’un Pierrot, d’une femme ninja ou d’une créature futuriste en latex, Preljocaj illumine la ronde du temps.

La Force de l’âge, documentaire de Valérie Müller (Fr., 2023, 52 min). En replay sur France.tv

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici