AccueilCultureMort à 91 ans de Chita Rivera, grande figure des comédies musicales de...

Mort à 91 ans de Chita Rivera, grande figure des comédies musicales de Broadway

La comédienne, chanteuse et actrice américaine Chita Rivera est morte, mardi 30 janvier, à l’âge de 91 ans, selon sa famille. Elle s’est éteinte à New York après une « brève maladie », a déclaré sa fille Lisa Mordente, dans un communiqué.

Pionnière des comédiennes hispaniques dans le milieu très fermé de Broadway, elle s’était notamment fait connaître pour ses rôles dans West Side Story en 1957 et Chicago. Mais elle n’avait pas décroché le premier rôle pour la mythique adaptation au cinéma de West Side Story – Rita Moreno, une autre hispanique, était à l’affiche.

Chita Rivera, née le 23 janvier 1933 Dolores Conchita Figueroa del Rivero à Washington, d’un père portoricain musicien dans la Marine, a appris le chant, le piano et le ballet dès son plus jeune âge. Elle racontait se comparer, lors des auditions, aux blondes à grandes jambes qui lui faisaient alors concurrence. « Et moi j’étais là, petite, la peau sombre, dans une jupe noire et un justaucorps, avec un nez qui ne ressemblait à rien », écrivait-elle dans une autobiographie publiée en 2023.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés « Chicago » débarque en VF à Paris

« Je n’échangerais ma vie au théâtre pour rien au monde »

Arrivée sur les planches de Broadway avant ses 20 ans, elle ne les a pas quittées avant ses 80 ans, multipliant les collaborations avec les plus grands noms du théâtre américain. « Je ne saurais pas quoi faire si je ne bougeais pas, si je ne racontais pas une histoire ou si je ne chantais pas une chanson », déclarait-elle en 2015 à l’agence Associated Press (AP) alors qu’elle était à l’affiche de la comédie musicale The Visit. « C’est l’esprit de ma vie, et j’ai vraiment beaucoup de chance de pouvoir faire ce que j’aime, même à cette époque de ma vie », jugeait-elle.

« Elle était une véritable légende de Broadway », a déclaré le dramaturge Paul Rudnick sur le réseau social X. « Elle était toujours à la hauteur et le public l’adorait. Dès qu’elle montait sur scène, le monde devenait plus excitant et plus glorieux. »

Chita Rivera (au centre) entourée de l’actrice, chanteuse et danseuse Liza Minnelli et de l’acteur Robert De Niro, en juin 1984, à New York.

Chita Rivera fut, au final, l’une des comédiennes les plus nommées aux Tony Awards, les grandes récompenses du théâtre américain, récoltant au passage deux prix, pour The Rink en 1984 – devançant Liza Minnelli avec qui elle partageait l’affiche – et pour Kiss of the Spider Woman en 1993. Lorsqu’elle accepta un Tony Award pour l’ensemble de sa carrière en 2018, elle déclara : « Je n’échangerais ma vie au théâtre pour rien au monde, parce que le théâtre, c’est la vie. »

« Elle ne peut répéter qu’à fond », déclarait le dramaturge Terrence McNally en 2005. « Elle ne peut jouer qu’à fond, quelle que soit la taille de la salle. Elle sera là à 101 % pour ce public. »

Des mois de rééducation après un accident de voiture

Victime d’un accident de voiture qui lui a broyé la jambe droite dans les années 1980, il lui a fallu des mois de rééducation pour retrouver ses talents de danseuse. « Il ne m’est jamais venu à l’esprit que je ne danserais plus jamais, expliquait-elle à AP. Jamais. Je ne peux pas vous expliquer pourquoi. C’est un travail difficile, mais c’est ce que je fais. »

« Je t’ai admirée et je t’admirerai toujours en tant que talent et surtout en tant que personne !, a rendu hommage l’actrice et chanteuse Kristin Chenoweth sur X. Tu étais une femme qui assure. Nous toutes voulons juste être comme toi. »

En 2009, Barack Obama l’a décorée de la Médaille de la liberté, la plus haute distinction civile des Etats-Unis.

Le Monde avec AP et AFP



Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici