AccueilCultureNos idées de podcasts : Alice et Tintin, refuges et marins

Nos idées de podcasts : Alice et Tintin, refuges et marins

LA LISTE DE LA MATINALE

Ce mois-ci, nous vous proposons quelques refuges en cas de gros temps et, en prévision des vacances, des programmes pour enfants que les adultes devraient prendre un plaisir certain à écouter aussi.

Joyeuses tempêtes

Pour ses 60 ans, France Inter nous fait un cadeau inestimable en remettant dans nos oreilles neuf épisodes de ses si regrettés bulletins de météo marine. Car les écouter, c’est ouvrir les fenêtres et se prendre un grand coup de vent et d’air iodé. Voire une invitation à chausser ses bottes et larguer les amarres. Ainsi, le 24 mars 1977, on apprenait qu’un avis de grand frais force 7 était en cours sur l’Irlande, alors que le 1er avril 2004, Marie-Pierre Planchon, d’humeur facétieuse, concoctait une météo pour les amoureux transis. Vivifiants, ces bulletins à micro ouvert étaient si utiles que l’on forme le vœu de les voir réapparaître dans la grille d’Inter.

« La Météo marine. Les pépites de nos 60 ans ». Neuf épisodes de quelques minutes disponibles à la demande sur Radiofrance.fr et toutes les plates-formes d’écoute habituelles

La nécessité du refuge

Qu’est-ce qu’un refuge ? Selon Le Petit Robert, c’est « un lieu où l’on se réfugie pour échapper à un danger » ou « un lieu où se rassemblent des personnes qui s’y savent acceptées ». Et Julia Lasry, qui consacre une passionnante série audio au sujet, de rappeler que « le mot prend des formes différentes selon le parcours de chacun. Pour certains, il évoque des endroits réconfortants, où l’on se sent en sécurité, alors que pour d’autres il est lié aux migrations et à l’exil. » C’est cette pluralité de définitions qui lui a donné envie d’explorer la polysémie de ce terme. D’autant que tout le monde a déjà eu besoin d’un refuge, que cela soit une cabane ou un espace mental, le divan de son psychanalyste ou une terre d’accueil. Et c’est tout cela qu’elle pose et explore dans le premier épisode, avec notamment la linguiste et traductrice Alyah Morgenstern.

Enregistré au lendemain du 7 octobre 2023, l’épisode suivant interroge : « Alors que le refuge des juifs du monde entier est touché en plein cœur, nous avons pris le temps de revenir sur quelques questions-clés : qu’est-ce qu’Israël ? Où trouver refuge dans ces temps de guerre ? Comment dépasser les refuges identitaires ? » Pour éclairer ces questionnements, Julia Lasry avait invité la rabbine Delphine Horvilleur, laquelle, sidérée, disait : « Aujourd’hui, ce qui est piétiné, c’est notre humanité. » Avant d’ajouter : « Une cabane, c’est poreux, c’est un espace à nous mais ouvert sur l’extérieur. Le chacun chez soi rassure beaucoup en ce moment. Je suis juif, végan, musulman, gay : on est sommés ou on choisit de se définir par un petit bout de nous-mêmes, qui nous réduit. »

Il vous reste 65% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici