AccueilEnvironnementDu pétrole et du gaz au large de Gaza

Du pétrole et du gaz au large de Gaza

L’armée israélienne continue de bombarder Gaza dans l’indifférence des pays occidentaux. Alain Juillet, ancien directeur du renseignement à la DGSE explique la vraie raison de la guerre.

Gisements de gaz et de pétrole au large de Gaza (source: Arte)

Alors que les élections européennes puis législatives ont éclipsé le conflit israélo-palestinien dans les médias français, l’armée israélienne continue de bombarder Gaza depuis neuf mois. Plus de 40.000 morts, 80.000 blessés, 100.000 disparus. Et tout le monde s’en fout.

L’ONU demande que les civils soient protégés

Mercredi 10 juillet 2024, l’armée israélienne a largué des milliers de tracts au-dessus de la ville de Gaza demandant aux populations de quitter les lieux. Tsahal continue de mener des opérations militaires contre le Hamas.
L’ONU demande timidement que « les civils soient protégés » car ces nouveaux déplacements d’hommes, de femmes et d’enfants ne feront qu’ajouter de la souffrance à la souffrance.

Trois milliards de dollars/an

Comment expliquer cet acharnement à détruire Gaza et les populations qui y vivent ? Certainement en raison des réserves colossales de gaz et de pétrole contenues en Méditerranée.

Alain Juillet, ancien directeur du renseignement à la DGSE (services d’espionnage) donne sans doute la bonne réponse. « On ne peut pas comprendre ce qui se passe à Gaza, dit-il, si vous oubliez que depuis la découverte du gaz et du pétrole en méditerranée, et selon les règles internationales, tous les pays côtiers ont droit à des royalties sur le gaz et le pétrole tirés des fonds marins. Face à Gaza, il y a un gisement. Le calcul de la rentabilité pour Gaza, c’est 3 milliards de dollars par an. D’où l’intérêt de chasser les Palestiniens de Gaza pour récupérer cette zone ».
Et les milliards de dollars qui vont avec.

 



Source du contenu: infodujour.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici