AccueilÉconomieDyson pourrait licencier près d’un tiers de ses employés au Royaume-Uni

Dyson pourrait licencier près d’un tiers de ses employés au Royaume-Uni

Le géant des produits électroménagers haut-de-gamme annonce des «changements dans son organisation». Près de 1000 postes sur 3500 seraient menacés.

Le groupe britannique Dyson, connu pour ses produits électroménagers, a annoncé mardi «des changements dans (son) organisation, qui pourraient entraîner des licenciements», selon une déclaration du directeur général, Hanno Kirner. Ces licenciements pourraient concerner environ 1000 employés sur un effectif de 3500 personnes au Royaume-Uni, a précisé à l’AFP une source proche du dossier. «Dyson opère sur des marchés mondiaux de plus en plus féroces et compétitifs, dans lesquels le rythme de l’innovation et du changement ne fait que s’accélérer. Nous savons que nous devons toujours être entreprenants et agiles», a fait valoir Hanno Kirner.

Ces suppressions d’emplois s’inscriront dans un plan à l’échelle mondiale dont les contours n’ont pas encore été précisés, selon la source proche du dossier. Dyson emploie plus de 14.000 personnes dans plus de 80 pays. Dyson avait annoncé en janvier la nomination de Hanno Kirner à sa tête, ancien dirigeant du programme de batteries du géant indien Tata, prenant la succession de Roland Krueger, qui était à la tête de l’entreprise depuis quatre ans.

Nouvelles technologies

Dyson avait annoncé en 2020 investir 2,75 milliards de livres (3,25 milliards d’euros) sur cinq ans dans les nouvelles technologies comme les logiciels, la robotique, l’intelligence artificielle mais aussi une technologie de batterie électrique plus efficace. Dyson a aussi indiqué l’an dernier qu’il ouvrirait une nouvelle usine à Singapour pour fabriquer ses batteries de nouvelle génération. Le groupe avait cependant abandonné en 2019 un ambitieux projet de fabriquer des voitures électriques, face à une concurrence trop rude.

Le groupe connu pour ses aspirateurs sans fil, sèche-mains et purificateurs d’air, avait déménagé la même année son siège social du Royaume-Uni vers Singapour, en raison de la croissance de la demande asiatique. Dyson a vu son excédent brut d’exploitation (Ebitda) progresser de 9% en 2023, tiré par une progression de même ampleur de son chiffre d’affaires, à 7,1 milliards de livres (8,4 milliards d’euros).

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici