AccueilÉconomieAujourd'hui l'économie - Le rachat par Canal+ du géant sud-africain de la...

Aujourd’hui l’économie – Le rachat par Canal+ du géant sud-africain de la télévision MultiChoice se poursuit

Le groupe audiovisuel français Canal+ a fait un pas supplémentaire ce mardi vers le rachat du géant sud-africain de la télévision MultiChoice. L’offre de Canal a en effet été jugée « raisonnable » par un collège d’experts désigné par MultiChoice. Le rachat pourrait toutefois prendre encore plusieurs mois, le temps d’obtenir les autorisations réglementaires. 

Ce projet de rachat est dans les tuyaux depuis des mois, c’est un projet chiffré à 1 milliards 500 millions d’euros. Le Français Canal+ veut grossir. Il est déjà présent à l’international, au Vietnam, en Pologne, ou encore en Autriche. Mais Canal+ veut aussi élargir sa présence en Afrique.

Le groupe de télé payante sud-africain MultiChoice est présent dans 16 pays africains : Zimbabwe, Mozambique, Ghana, ou encore Nigéria, l’Afrique anglophone et lusophone, donc. Et comme Canal+ de son côté est présent principalement en Afrique francophone, les deux acteurs sont vus comme complémentaires.

L’ambition de Canal+ : construire un mastodonte mondial du divertissement ? 

Jusqu’à maintenant, MultiChoice était le principal concurrent de Canal+ en Afrique. Mais le groupe français estime que pour rivaliser avec les énormes plateformes  américaines comme Netflix, Amazon Prime, ou encore Disney+, il faut investir et s’allier. Jacques du Puy, directeur de Canal+ International, le confiait à RFI en février 2024 : « Les deux groupes ensemble, ça fait 50 millions d’abonnés, ce qui est déjà plus respectable par rapport à des groupes comme Netflix, qui a 260 millions d’abonnés.»

Environ 26 millions d’abonnés Canal, 23 millions d’abonnés MultiChoice, cette fusion, si elle aboutit, permettrait au groupe de quasiment doubler de taille. À tel point que Canal+ parle d’une étape qui serait « historique ». Sachant que si tout se passe comme prévu, le nouvel ensemble pourrait être doublement coté en Bourse : en Europe, et à Johannesburg.

Un projet aussi pour soutenir de nouvelles créations africaines 

Le groupe français estime que le continent africain « offre de grandes perspectives, avec des histoires riches et variées, des talents nombreux ». Canal assure que cette nouvelle entité permettrait d’investir davantage dans la production locale. Le groupe cite en exemple la série « Spinners » produite à la fois par Canal+ et MultiChoice : un thriller de 8 épisodes qui prend place dans les townships du Cap. 

Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici