AccueilÉconomieCe parking va devenir une école d’enseignement supérieur

Ce parking va devenir une école d’enseignement supérieur

Ce parking délaissé dans le 15e arrondissement de Paris, vers le centre commercial Beaugrenelle, va être transformé non pas en logements ni en bureaux mais en une école d’enseignement supérieur, comme l’a repéré Les Échos. «C’est une première pour nous. Ce type d’opération est exemplaire dans la manière de transformer des bâtiments dont les usages ne sont plus adaptés. Un parking comme celui-ci, c’est la quintessence d’un usage sclérosé», explique François Agache, directeur général de développement et opération chez Apsys, foncière immobilière et promoteur. Les parkings sont effectivement de plus en plus délaissés dans la capitale. Celui-ci avait une capacité de 370 places mais la moitié était en permanence vide. Apsys l’a acquis en même temps que le centre commercial de Beaugrenelle. La société ayant des places disponibles dans les parkings publics qu’elle gère, elle avait moins besoin de faire usage de ce parking.

Pour quelle raison est-il transformé en école et pas en logements? «On a observé que les tendances en termes d’enseignement supérieur ne sont plus uniquement des salles de classe classiques mais des salles de travail individuel, des salles de plus petit format», justifie François Agache. Et effectivement un parking offre des salles de petite taille. «Il est composé de box de trois places. Toutes les trois places, il y a un mur. On ne peut pas démolir ces murs sinon c’est un château de cartes où tout s’effondre. Les tailles des classes sont tramées par rapport à ces box de 3 voitures», détaille François Agache. Le parking est une zone aveugle qui ne permettrait pas de donner vie à des logements traversants. Des auditoriums peuvent par contre être installés dans la zone aveugle.

Un patio inondera le parking de lumière

Un patio va être créé au centre pour apporter de la lumière et même si la majorité des structures existantes ont été conservées avec une hauteur sous plafond limitée à 2,20 mètres, en pourtour du patio des bouts de dalles ont été découpées pour créer des hauteurs de 4m50 et donner vie à de grandes salles de classes, pratiques pour les cours magistraux. «Même les salles de classe avec des hauteurs limitées seront en contact visuel avec le patio ou avec de plus grandes salles», assure le directeur général de développement et opération chez Apsys.

Un chantier dont le coût est estimé à 20 millions d’euros. Crédit Photo : Gaël Morin

L’école offrira une superficie de 5721 mètres carrés contre 8000 m² pour l’ancien parking. La perte de mètres carrés est due à la création du patio. Une cafétéria de 325 mètres carrés donnant sur le jardin et une salle de sport de 900 m² au niveau inférieur complètent la future école qui pourra accueillir 1000 étudiants. L’impasse qui ne sert qu’à recevoir des véhicules va être redonnée à l’espace public et transformée en parvis végétalisé. Pour le moment, on ne sait pas quelle école viendra s’implanter ici. Apsys est en discussion avec des écoles de commerce, d’architecture et de mode. Le permis de construire a été déposé mi-novembre et en cours d’instruction. La réponse devrait être délivrée au printemps. Si Apsys a le feu vert, le projet sera livré en septembre 2026. Un chantier dont le coût est estimé à 20 millions d’euros. Une belle manière pour ce parking de tourner la page.

Un patio va être créé au centre pour apporter de la lumière. Crédit Photo : Gaël Morin

Source du contenu: immobilier.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici