AccueilÉconomieClimat, agriculture: Bruxelles contraint de calmer le jeu

Climat, agriculture: Bruxelles contraint de calmer le jeu

Ursula von der Leyen a annoncé mardi l’abandon d’une loi européenne imposant la réduction de l’usage des pesticides.
Stéphane LEITENBERGER/S. Leitenberger – stock.adobe.com

DÉCRYPTAGE – La Commission européenne veut baisser de 90% les émissions de CO2 en 2040, tout en préservant le secteur agricole et enterrant la loi controversée sur les pesticides.

Correspondante à Bruxelles

Le calendrier n’est pas des plus heureux. Mais la Commission n’avait guère le choix. C’est donc mardi, depuis Strasbourg, où des agriculteurs manifestaient, que l’exécutif européen a dévoilé les ambitions climatiques de l’UE à l’horizon 2040. Attendre jusqu’à mai pour faire cette annonce, comme la loi européenne de 2021 sur le climat le lui permettait, c’était prendre le risque de mettre de l’huile sur le feu des colères paysannes juste avant les élections européennes de juin et de donner encore du grain à moudre aux climatosceptiques.

Bruxelles propose une réduction de 90 % des émissions de CO2 à l’horizon 2040, par rapport au niveau de 1990. Ce nouveau jalon vise à sécuriser le chemin que doit parcourir l’UE pour arriver à la neutralité climatique à l’horizon 2050, après l’objectif de 2030 préconisant une réduction de 55 % des émissions. Cet objectif général de 90 % ne sera pas assorti d’un texte législatif, contraignant, avant fin 2024, présenté par la prochaine…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici