AccueilÉconomieCoca-Cola, sponsor des JO de Paris 2024 et toujours « champion du monde » de...

Coca-Cola, sponsor des JO de Paris 2024 et toujours « champion du monde » de la pollution plastique

Le palmarès fait tache à moins de six mois des Jeux olympiques de Paris 2024, qui se revendiquent les plus écologiques de l’histoire. Coca-Cola, l’un de leurs principaux sponsors, reste le premier « pollueur plastique » du monde, selon le classement 2023, publié mercredi 7 février par l’organisation non gouvernementale (ONG) Break Free From Plastic.

C’est la sixième fois en autant d’éditions que la marque américaine, plus vieux partenaire du Comité international olympique, occupe la première marche du podium. Cette année, la célèbre marque de soda devance Nestlé et Unilever. Danone, la première entreprise française citée, apparaît dans le top 10, à la huitième place.

Ce classement est établi sur la base des détritus de plastique collectés lors d’opérations de ramassage organisées dans l’espace public (plages, rivières, parcs, forêts, rues…). En 2023, 250 collectes ont été réalisées dans 41 pays par près de 9 000 bénévoles d’une centaine d’associations. Avec une mission pas toujours évidente : identifier les marques derrière ces détritus. Ce sont 537 719 déchets plastiques qui ont ainsi été collectés et contrôlés.

Dans 40 des 41 pays audités

Coca-Cola établit un nouveau record avec 33 820 déchets contre un peu plus de 31 000 en 2022. Des déchets estampillés Coca-Cola ont été retrouvés dans 40 des 41 pays audités, contre seulement 30 pour son concurrent PepsiCo, qui le dépasse en volume – le critère du nombre de pays touchés est déterminant dans ce classement mondial.

La permanence de Coca-Cola en tête des marques les plus retrouvées dans les collectes de déchets percute la communication de la multinationale qui a lancé en 2018 sa campagne « Monde sans déchets ».

En 2018, la compagnie américaine a signé un accord avec la Fondation Ellen MacArthur et le Programme des Nations unies pour l’environnement. Elle s’était engagée à réduire de 20 % l’utilisation de plastique vierge d’ici à 2025 par rapport au niveau de 2019. Elle n’en prend pas le chemin. Entre 2019 et 2022, le volume d’emballages plastiques produit par le fabricant de sodas a continué à croître, passant de 3 millions à 3,43 millions de tonnes, et la part de plastique vierge a augmenté de 8 %, selon le dernier bilan annuel de la fondation. « Nous avons fait des progrès, mais il nous reste encore beaucoup à faire », indique Coca-Cola au Monde.

Bouteilles en verre, consignes et recyclage

Paris 2024, qui ambitionne de réduire de moitié l’empreinte carbone des Jeux, s’est engagé à diviser par deux la quantité de plastique à usage unique. C’est Coca-Cola qui gérera l’offre de boissons en tant que fournisseur officiel. Pendant la double quinzaine olympique et paralympique, près de 20 millions de boissons fraîches seront consommées sur les différents sites.

Il vous reste 50% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici