AccueilÉconomieLe Canada et le Royaume-Uni interrompent leurs négociations de libre-échange

Le Canada et le Royaume-Uni interrompent leurs négociations de libre-échange

C’est un nouvel échec pour la politique commerciale britannique : après deux ans de négociations, le Royaume-Uni et le Canada ont suspendu leurs discussions en vue d’un accord commercial. Les pourparlers achoppent sur le fromage, le bœuf et les voitures. 

Publié le :

1 mn

Avec notre correspondante à Londres, Émeline Vin

Londres n’acceptera pas un accord désavantageux pour les Britanniques et dénonce la demande canadienne de faire accepter du bœuf aux hormones, qui représenterait une concurrence déloyale pour les producteurs britanniques, selon les négociateurs. 

L’équipe de la ministre britannique du Commerce, Kemi Badenoch, critique aussi la mise en place de nouveaux droits de douane à hauteur de 245% côté canadien sur le cheddar et le stilton, des fromages britanniques, ainsi que l’expiration d’un accord sur l’importation de voitures britanniques, qui vont bientôt être soumises, elles aussi, à des droits de douane plus élevés. Des tentatives de faire pression sur les négociateurs, estime Londres. 

Le Royaume-Uni espérait pourtant avec le Brexit conclure de nouveaux accords commerciaux hors Union européenne. Trois ans plus tard, il n’a signé qu’avec une poignée de pays – l’Australie et la Nouvelle-Zélande, et le bloc d’Asie pacifique. Mais les grands marchés espérés par les Brexiteurs – l’Inde, les États-Unis, les pays du Golfe – sont toujours en négociations et peinent à se concrétiser. 

À lire aussi :Le Royaume-Uni annonce un accord commercial post-Brexit avec l’Australie

Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici