AccueilÉconomieLe paradoxal déploiement du management par les dispositifs

Le paradoxal déploiement du management par les dispositifs

[Quoi de neuf dans le management contemporain ? C’est ce que tente d’expliquer la sociologue Marie-Anne Dujarier. Professeure à l’université Paris Cité (Institut des humanités, sciences et sociétés/IHSS-Laboratoire de changement social et politique/LCSP), elle y est responsable du master « sociologie clinique et psychosociologie ». Ses recherches portent sur l’encadrement social de l’activité par les institutions que sont l’emploi, la consommation et le management. Elle a notamment publié L’Idéal au travail (PUF, « Quadrige », 2006), Le Management désincarné (La Découverte, 2016), Troubles dans le travail. Sociologie d’une catégorie de pensée (PUF, 2021). Elle a aussi dirigé Idées reçues sur le travail, publié en 2023, au Cavalier bleu, avec un collectif de quarante chercheuses et chercheurs.]

Le management est, pour un employeur, le moyen de faire faire les choses ; ou, mieux encore, de faire en sorte que les choses soient faites. Cette pratique sociale s’est développée et formalisée depuis le capitalisme industriel, et avec l’accroissement de la taille des organisations.

Des « modes managériales » (Eric Abrahamson, 1996) se sont succédé depuis un siècle dans les entreprises privées et publiques, comme dans l’administration : taylorisme, fordisme, fayolisme, direction par les objectifs, démarches qualité, « qualité totale », « démarches participatives », reengineering, benchmarking, lean management, méthode agile…

Aujourd’hui, ce qui caractérise les manières d’organiser la production et de fabriquer des marchés est un « management désincarné », avec une direction massivement exercée par le biais de dispositifs. Le mot s’entend au sens proposé par [le philosophe] Michel Foucault (1926-1984) comme un « ensemble relativement hétérogène, comportant des discours, des institutions, des aménagements architecturaux, des décisions réglementaires, des lois, des mesures administratives, des énoncés scientifiques, des propositions philosophiques, morales, philanthropiques ». Nous pourrions ajouter, pour actualiser cette liste, des outils de gestion et des systèmes informatiques.

Méthodologie

Ces résultats proviennent d’une recherche sociologique multisituée, réalisée pendant dix ans, dans des organisations des secteurs privé, public et associatif, par 131 entretiens avec des cadres et des salariés qu’ils encadrent, dont onze entretiens avec d’anciens cadres en reconversion et des groupes d’analyse de pratiques par métier (ressources humaines, informatique, financiers, consultants… ) ou intermétier avec 150 autres sujets. Ils ont permis d’explorer plus avant leur travail réel.

Cette enquête qualitative et clinique a été complétée par un questionnaire réalisé en partenariat avec l’Association pour l’emploi des cadres (APEC), auprès de 802 cadres du secteur privé. L’observation participante alliée à l’analyse documentaire des écrits produits par ces cadres (slides, chartes, rapports, tableaux…) permet de saisir leur travail réalisé, tandis que l’analyse qualitative de quarante curriculum vitae et une analyse sociométrique de 1 109 offres d’emploi qui leur sont adressées ont permis de repérer les mots mobilisés sur ce marché de l’emploi, donnant des indications sur les normes professionnelles. Comme dans l’ouvrage Le Management désincarné (que cet article résume), nous soulignons ici les régularités et la présence d’un fait social, plus que les micro-variations observables selon les secteurs, les trajectoires et les caractéristiques sociales des acteurs.

Utilisés par l’Etat pour encadrer les populations et leurs actions, les dispositifs s’imposent maintenant aussi dans les grandes organisations productives, y compris privées, pour prescrire, outiller, organiser, cadencer et contrôler l’activité productive humaine. Le « quoi » faire, le « comment » faire et le « pourquoi » faire sont partout contenus dans des dispositifs, c’est-à-dire des choses, plus qu’énoncés par des personnes.

Il vous reste 90% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici