AccueilÉconomieLocation saisonnière : comment bien assurer mon logement ?

Location saisonnière : comment bien assurer mon logement ?

Question à un expert

Me faut-il une assurance spécifique pour louer mon logement durant les Jeux olympiques ?

Louer temporairement son appartement, à l’occasion des Jeux olympiques ou pour les vacances, expose à un certain nombre de risques – dégradations, vols, impayés, etc. Avant toute chose, il est essentiel de vérifier auprès de sa copropriété, ou par écrit auprès de son propriétaire, que la location ou sous-location est autorisée. Sinon, le risque est de se voir refuser toute indemnisation en cas de sinistre.

Les assurances proposées par les plates-formes de location spécialisées n’offrent que des garanties partielles en cas de dommages. L’assurance multirisque habitation reste donc à privilégier dans l’hypothèse où un aléa surviendrait pendant le séjour (dégât des eaux, catastrophe naturelle, dommage électrique…).

Délais de déclaration

Attention, certains contrats excluent la location temporaire. Pour un meublé, il est possible d’exiger du locataire la souscription d’une assurance temporaire. Ce dernier doit être titulaire au moins d’une responsabilité civile et, idéalement, d’une garantie villégiature, à activer auprès de son assureur habitation.

Le loueur peut aussi souscrire une assurance pour le compte du locataire. Enfin, contre le risque de perte financière, en cas d’annulation ou d’interruption de séjour, on peut souscrire une assurance location saisonnière.

En cas de sinistre, le délai de déclaration démarre quand le titulaire du contrat en prend connaissance. Il est de cinq jours pour un dommage, de deux jours pour un vol.

Réutiliser ce contenu

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici