AccueilÉconomiePremière baisse des taux d'intérêt en zone euro depuis 2019

Première baisse des taux d’intérêt en zone euro depuis 2019

La Banque centrale européenne a baissé jeudi 6 juin ses taux directeurs pour la première fois depuis 2019, offrant un bol d’air aux ménages et aux entreprises, mais a aussi prévenu que la suite serait incertaine en raison de la volatilité de l’inflation. 

Publié le :

2 mn

« La baisse des taux se justifie par la confiance sur le chemin à venir. Je m’attends à ce que l’économie continue de se redresser » : Les mots de la présidente de la Banque centrale européenne, Christine Lagarde, ce jeudi. Comme promis, la BCE a en effet délivré une première baisse de ses taux directeurs, à hauteur de 0,25 point. L’annonce était attendue depuis l’automne dernier.

La dernière baisse des taux de la BCE remonte à presque cinq ans, en septembre 2019, dans un contexte alors très différent de taux négatifs et d’inflation très basse.

La zone euro a connu depuis un pic d’inflation à l’automne 2022, dans le sillage de la guerre russe en Ukraine et des pénuries de biens post-crise du Covid-19, obligeant la BCE à un relèvement des taux sans précédent lancé en juillet 2022.

Après une pause sur les taux depuis neuf mois pendant laquelle l’inflation s’est ralentie de plus de 2,5 points de pourcentage, pour afficher 2,6% en mai, le conseil des gouverneurs a jugé « opportun » de faire un geste d’apaisement sur le loyer de l’argent, selon son communiqué.

À lire aussiPour la neuvième fois en un an, la BCE relève ses taux directeurs

Un bol d’air pour les acteurs économiques européens, comme les ménages et les entreprises qui veulent emprunter. Mais un bol d’air encore très léger, analyse Philippe Waechter, directeur de la recherche économique chez Ostrum Asset Management :

Ce qui va être important, c’est de voir ce qui se passe ensuite, voir si cette baisse des taux s’accompagne d’une nouvelle réduction des taux d’intérêts. Et à ce moment-là, l’impact pourrait être important pour les crédits bancaires, par exemple

Pas sûr cependant qu’il y ait prochainement de nouvelles baisses des taux directeurs. La présidente de la Banque centrale européenne se veut très prudente. L’inflation redescend en zone euro, mais « les prochains mois continueront d’être mouvementés », affirme Christine Lagarde :

Je ne peux pas confirmer que nous soyons dans ce processus d’assouplissement des taux directeurs, même s’il y a une forte probabilité. Ce qui est très incertain, c’est la vitesse à laquelle nous iront, et le temps que cela prendra. Il faut qu’on ait suffisamment de données sur la désinflation. 

Plusieurs responsables de premier plan de la BCE plaident déjà en faveur d’une pause le mois prochain. Comme prochaine fenêtre d’opportunité pour un assouplissement des taux directeurs, ils suggèrent septembre. 

À lire aussiBCE : vers une première baisse des taux, mais à quel prix?

Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici