AccueilEnvironnementQuestions d'environnement - Pourquoi le prix du carbone a-t-il baissé sur le...

Questions d’environnement – Pourquoi le prix du carbone a-t-il baissé sur le marché réglementaire européen?

Sur le marché spot, le prix de la tonne de carbone est brièvement passée sous la barre des 60 euros la tonne en début de semaine, en chute de plus de 35% par rapport à février dernier. Une tendance liée à l’offre et la demande.

Ces quotas fonctionnent sur le principe du pollueur-payeur. Les secteurs concernés – l’industrie lourde et le secteur énergétique notamment – doivent détenir des permis d’émissions de CO2. Chaque année, un nombre limité de quotas est mis sur le marché aux enchères ou alloué aux entreprises concernées, et dans ce cas, celles qui ne les utilisent pas intégralement peuvent les revendre à celles qui n’en ont pas assez. Plus il y a d’émissions de CO2, plus il y a de demandes pour ces permis. Il faut payer plus cher pour en obtenir.

Croissance des énergies renouvelables

Or, « il y a une très forte diminution de la demande de quotas du côté de l’Allemagne qui est provoquée par la rapidité du développement des énergies renouvelables, analyse Christian de Perthuis, auteur de Carbone fossile, carbone vivant. Vers une nouvelle économie du vivant (Gallimard). L’an dernier, le secteur électrique de l’Allemagne a baissé ses émissions de plus de 15%. Cela a donc réduit la demande de quotas de l’Allemagne qui en est le premier pays utilisateur ». À cela s’ajoute « le très fort ralentissement de secteurs industriels lourds qui sont des gros consommateurs de quotas, notamment la sidérurgie ».

Le prix du gaz pourrait aussi avoir influencé le cours du carbone sur le marché européen.Ce dernier avait atteint des sommets au moment de la crise énergétique. Depuis, les approvisionnements en gaz naturel ne sont plus source d’inquiétude en Europe. Son prix a baissé et avec lui le recours au charbon. Or, on émet plus de CO2 en brûlant du charbon qu’en brûlant du gaz. « Donc le fait que le prix du gaz baisse en Europe conduit à une baisse des prix des permis d’émissions »explique Christian Gollier, professeur à l’école d’économie de Toulouse.

À lire aussiLes industriels français présentent leurs objectifs de transition énergétique

En parallèle de cette baisse de la demande, un autre facteur « moins important » a pu jouer. « Dans le cadre de la politique européenne, une partie des quotas de la réserve est remise sur le marché pour financer des travaux de recherches », ajoute Christian de Perthuis.

Et comme sur tous les marchés, un effet anticipation n’est par ailleurs pas exclu. « Il y a un doute sur la question de l’ambition européenne, remarque Christian Gollier. Si l’ambition européenne baisse, les émetteurs de CO2 vont se dire qu’ils ont moins besoin d’investir dans la transformation de leur système productif pour émettre moins de CO2. »

Or, plus le prix du carbone est cher plus cela incite les entreprises à investir pour décarboner leur activité. L’année dernière, le prix moyen du quota de CO2 était d’un peu moins de 85 euros la tonne. « À ce prix, on ne fait pas les mêmes choix d’investissements, on fait même des choix différents dans l’utilisation des outils industriels », souligne Christian de Perthuis. Cela encourage à aller « plus vite vers des outils qui sont moins émetteurs de CO2 car on perd de l’argent si on émet du CO2 ».

Un impact sur la transition énergétique ?

Si, les économistes ne sont pas tous d’accord sur le montant à partir duquel la bascule peut complètement s’opérer, les estimations sont supérieures aux 60 euros actuels. Mais, cette baisse du prix du carbone reste plutôt positive aux yeux des spécialistes. C’est le signe d’une réduction plus rapide que prévu des émissions dans les secteurs soumis à ce dispositif. Quoi qu’il en soit, l’offre est amenée à se réduire avec la baisse progressive du plafond du nombre de quotas en circulation.

À lire aussiLes puits de carbone, c’est quoi et à quoi ça sert?

Source du contenu: www.rfi.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici