AccueilActualités FranceFace aux chimères d’un gouvernement au centre, LR prône l’indépendance

Face aux chimères d’un gouvernement au centre, LR prône l’indépendance

La ligne choisie pour l’instant par Les Républicains est mise à l’épreuve par les manœuvres parlementaires en vue d’une coalition avec la macronie.

Soulagement à droite. Au lendemain du second tour des élections législatives, Les Républicains soufflent un peu et se comptent : 44 sortants réélus, 12 nouveaux députés et 13 battus. Au final, dans ce jeu mécanique des vases communicants, ils voient l’ouverture d’un espace politique inédit « depuis longtemps ». « C’est la preuve que notre ligne d’indépendance était la bonne et que notre ancrage local est solide », se réjouit Annie Genevard, secrétaire générale du parti. « Il y a eu deux temps : au premier tour, le temps de la colère. Au second, le temps de la défiance vis-à-vis du RN qui n’a pas été identifié pour redresser le pays. » La nouvelle droite parlementaire veut désormais croire que le problème Éric Ciotti est politiquement réglé et que l’échec de son allié Jordan Bardella le conduit à un corner dans lequel il peinera à trouver de l’oxygène pour que prospère sa vision de l’union des droites.

Lundi, après avoir échangé avec Laurent Wauquiez, Bruno Retailleau a laissé entendre…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Vous avez envie de lire la suite ?

Débloquez tous les articles immédiatement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici