AccueilSportsFinale NBA : Dallas s’offre un sursis spectaculaire en écrasant Boston

Finale NBA : Dallas s’offre un sursis spectaculaire en écrasant Boston

Malheureusement pour Dallas, l’ampleur du score n’offre pas de bonus. Mais, au moins, avec leur succès spectaculaire devant leur public sur Boston (122-84), vendredi 14 juin, les Mavericks s’offrent une première victoire en finale NBA et un sursis en n’étant à présent menés 3 manches à 1 dans cette série qui se joue au meilleur des sept matchs.

Les Celtics restent à un succès d’un 18e titre NBA record, que la franchise au trèfle aura l’occasion de conquérir dès lundi dans son TD Garden si elle s’est réveillée de la claque subie dans le Texas. Dallas garde un mince espoir de conquérir un deuxième trophée après 2011, ce qui serait un exploit, alors qu’aucune franchise NBA n’a jamais renversé une série après avoir été menée 3-0.

Vendredi les « Mavs » ont attaqué très fort leur match de la dernière chance, menant déjà 34-21 après le premier quart-temps, puis 61-35 à la mi-temps, et n’ont plus relâché la pression, l’écart atteignant même 48 points lors du 4e quart-temps, une première en finale NBA depuis au moins 50 ans d’après la chaîne américaine ESPN.

Critiqué pour une attitude négative et une sortie pour six fautes lors du match 3, le Slovène Luka Doncic a répondu avec 29 points et 5 passes, malgré une absence totale de réussite de loin (0 tir réussi sur 8 à trois points).

« On sait qu’on ne peut plus perdre, on va se battre jusqu’au bout. Notre énergie était plus haute, tout le monde était très concentré en défense », a dit le Slovène qui ne « fait pas attention » aux critiques reçues ces derniers jours. « Il nous faudra jouer de la même façon [lundi], on sait à quel point il est difficile de bien jouer à Boston », a-t-il ajouté.

Des Celtics méconnaissables

Kyrie Irving a contribué avec 21 points et le duo de stars de Dallas a pu compter, pour une fois, sur un apport conséquent des autres joueurs de l’effectif.

Méconnaissables, les Boston Celtics ont produit en première période leur pire prestation depuis la prise de fonction de leur entraîneur Joe Mazzulla à l’automne 2022. « Ce n’est pas à propos de nous, il faut rendre hommage à Dallas qui a été meilleur et qui a très bien joué. Ils ont joué de façon équilibrée, physique, bravo à eux, c’est une très bonne équipe, c’est pour cela qu’ils sont en finale », a commenté Mazzulla sans s’épancher sur les carences des siens. Le technicien a d’ailleurs utilisé ses joueurs du banc pour reposer ses titulaires habituels dès la fin du 3e quart-temps, pour une fin de partie sans grande intensité.

Les « C’s » intraitables jusqu’ici, ont connu leur première défaite à l’extérieur lors de ces playoffs, après des séries autoritaires face à Miami (4-1), Cleveland (4-1) et Indiana (4-0). De leur côté, les Mavs ont réussi à franchir la barre des 100 points pour la première fois dans cette série finale.

Lire aussi | Article réservé à nos abonnés Avec la mort de Jerry West, la NBA perd son « Logo »

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici