AccueilActualités FranceGuillaume Tabard : «La gauche a proclamé unilatéralement sa victoire mais est...

Guillaume Tabard : «La gauche a proclamé unilatéralement sa victoire mais est incapable de dire qui la conduira»

CONTRE-POINT – La coalition parviendra à s’accorder sur un nom, mais cet accord ne vaudra pas nomination. Être arrivé en tête oblige à proposer une solution mais ne suffit pas à l’imposer.

Pour s’en réjouir ou pour le déplorer, tous les acteurs de cette séquence post-dissolution soulignent un déplacement du centre de gravité du pouvoir de l’exécutif vers le législatif. Pourtant, aucun des scénarios sur la table ne répond à l’une des marques des démocraties parlementaires : l’identification d’un chef de gouvernement.

La gauche a proclamé unilatéralement sa victoire mais est encore incapable de dire qui la conduira. Question seconde disent les dirigeants du Nouveau Front populaire. Il y a deux ans pourtant, Jean-Luc Mélenchon avait fait campagne au nom de la Nupes sur le thème « élisez-moi premier ministre ». Une preuve qu’à ses yeux la crédibilité électorale passait par une incarnation. Si cette question du postulant à Matignon a été différée, c’est qu’elle embarrasse le NFP, cartel électoral conclu à la va-vite et surpris lui-même par son succès.

Cette campagne inattendue a révélé que le Rassemblement national n’était pas prêt à gouverner. Mais elle a montré que la gauche…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 71% à découvrir.

Vente Flash

1€ par mois pendant 3 mois. Sans engagement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici