AccueilInternationalArgentine : les réformes dérégulatrices de Javier Milei franchissent une première étape au...

Argentine : les réformes dérégulatrices de Javier Milei franchissent une première étape au Parlement

C’est une première victoire pour Javier Milei. Le train de réformes dérégulatrices du président argentin a franchi vendredi 2 février une première étape au Parlement argentin, qui l’a approuvé sur son principe « en général », sans présager d’un examen délicat à venir dans le détail, en particulier sur les privatisations et les pouvoirs délégués à l’exécutif.

Au troisième jour de sessions marathons dans l’hémicycle, sur fond de manifestations et de heurts avec la police, la Chambre des députés a approuvé le projet dit « Loi omnibus » par 144 votes pour et 109 contre.

Succès symbolique pour le président Javier Milei, étant donné sa minorité parlementaire (troisième force), cette approbation de principe tient en partie aux nombreuses concessions apportées ces dernières semaines au pharaonique texte initial de l’exécutif, de 664 articles au départ à moins de la moitié.

Modifications possibles pour le vote « en particulier »

La loi touche maints domaines des sphères publique et privée, du système électoral à l’éducation, de la culture aux privatisations, au code pénal, commercial, la légitime défense, la lutte contre les incendies, le divorce, le statut des clubs de football, etc.

A quelques heures du vote, la présidence avait enjoint les députés, dans un communiqué, « à démontrer de quel côté de l’histoire ils veulent être (…). L’histoire les jugera selon leur travail en faveur des Argentins ou en faveur de l’appauvrissement continu du peuple ».

A partir de mardi, les députés examineront le train de réformes dans le détail puis voteront « en particulier », thème par thème voire article par article. Nombre de députés qui ont approuvé le principe de la loi ont annoncé qu’ils exigeront des modifications supplémentaires.

Le Monde avec AFP

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici