AccueilInternationalAu Soudan, l’ONU a besoin de 4,1 milliards de dollars pour l’aide humanitaire...

Au Soudan, l’ONU a besoin de 4,1 milliards de dollars pour l’aide humanitaire en 2024

L’Organisation des Nations unies (ONU) a demandé 4,1 milliards de dollars (3,8 milliards d’euros) pour répondre aux besoins humanitaires de la population au Soudan, en 2024, où une guerre civile a poussé des Soudanais à fuir dans les pays voisins. « Dix mois de conflit ont privé la population soudanaise de presque tout : sécurité, logement et moyens de subsistance », a déclaré le secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires des Nations unies, Martin Griffiths, dans un communiqué publié mercredi 7 février.

La guerre a éclaté le 15 avril 2023 entre l’armée du général Abdel Fattah Al-Bourhane et les Forces de soutien rapide (FSR, paramilitaires) du général Mohammed Hamdan Daglo, ancien numéro deux du pouvoir militaire, et les efforts diplomatiques pour des négociations de paix ont jusque-là échoué.

Au fil des mois, les combats se sont élargis, y compris à l’Etat d’Al-Jazirah, considéré avant la guerre comme le grenier à blé du pays, et la faim n’épargne pas la population, avec près de 18 millions de personnes qui sont actuellement confrontées à une « insécurité alimentaire aiguë », selon le communiqué de l’ONU.

25 millions de personnes ont besoin d’aide humanitaire

Ainsi au Darfour, dans l’ouest du pays, un enfant meurt toutes les deux heures dans le camp de déplacés de Zamzam, l’un des plus grands et anciens du pays qui accueille 300 000 à 500 000 personnes selon les estimations, a alerté cette semaine l’Organisation non gouvernementale Médecins sans frontières (MSF).

Dans l’ensemble dans le pays, l’un des plus pauvres du monde, quelque 25 millions de personnes, soit environ la moitié de la population, ont besoin d’aide humanitaire pour survivre. Près des trois quarts des établissements de santé sont hors service dans les Etats soudanais touchés par le conflit, tandis que des maladies telles que le choléra, la rougeole et le paludisme se propagent.

Plus de 1,5 million de personnes ont fui les violences dans le pays, trouvant refuge en République centrafricaine, au Tchad, en Egypte, en Ethiopie et au Soudan du Sud, qui accueillaient déjà d’importantes populations de réfugiés avant cette guerre.

« Un sentiment d’urgence accru »

« La générosité des donateurs nous aide à apporter de la nourriture, des abris, de l’eau potable et une éducation aux enfants, ainsi qu’à lutter contre le fléau de la violence fondée sur le genre et à prendre soin des rescapés », a écrit M. Griffiths.

« Mais l’appel de l’année dernière a été financé à moins de la moitié. Cette année nous devons faire mieux et avec un sentiment d’urgence accru », a-t-il ajouté, en référence aux besoins humanitaires à l’intérieur du Soudan. Sur les 4,1 milliards de dollars demandés, les Nations unies estiment avoir besoin de 2,7 milliards de dollars (2,5 milliards d’euros) pour venir en aide à 14,7 millions de personnes au Soudan et 1,4 milliard de dollars (1,3 milliard d’euros) doit permettre à l’agence de l’ONU pour les réfugiés (HCR) d’apporter son assistance à environ 2,7 millions personnes dans les pays de la région.

« Je viens tout juste de rencontrer des familles déplacées en Ethiopie et à l’intérieur du Soudan – elles ont tellement perdu », a déclaré le patron du HCR, Filippo Grandi, dans le communiqué. « Je demande instamment à la communauté internationale d’intensifier son soutien au peuple soudanais. Il a désespérément besoin d’aide, et il en a besoin maintenant », a-t-il observé.

Le Monde avec AFP

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici