AccueilInternationalDe Greta Garbo à Rod Stewart : le Copacabana Palace célèbre cent...

De Greta Garbo à Rod Stewart : le Copacabana Palace célèbre cent ans de glamour, de scandales et d’excellence

«Depuis son ouverture, cet hôtel a toujours été un lieu où l’on se sent bien», confie l’écrivaine Francisca Matteoli, autrice de Copacabana Palace.
CFOTO/Sipa USA via Reuters Conne / Costfoto

VU D’AILLEURS – L’hôtel où Marlene Dietrich a uriné dans un seau à champagne rempli de sable. Où Lady Di a nagé seule, si loin de Charles. Duquel Janis Joplin se serait fait expulser pour s’être baignée nue. Un lieu où les légendes sont si nombreuses et le service si exceptionnel, avec un élément essentiel : l’esprit carioca.

Par Pablo De Llano Neira (El País)

Ce qui fait réellement la particularité du Copacabana Palace, l’hôtel cinq étoiles riche de 100 ans d’histoire et d’une multitude d’anecdotes à la fois scandaleuses et glamours, c’est le sentiment de bien-être que l’on éprouve en prenant son petit-déjeuner tout en discutant avec Luiz Filipe Ribeiro de O Fenômeno (Ronaldo), Gaúcho (Ronaldinho) ou Endrick, la nouvelle sensation du football brésilien. Finalement, si cet hôtel haut de gamme est si spécial, c’est pour quelque chose de très simple : cet esprit carioca, généreux, qui transpire ici et se retrouve partout à Rio de Janeiro, que l’on ne peut ni emballer comme un produit, ni vendre comme une expérience. C’est cette joie solaire, l’humeur chaleureuse et agréable du jeune serveur Luiz Filipe Ribeiro lorsqu’il parle une énième fois de football, quand il raconte comment sont préparés les petits pains au tapioca que vous savourez : c’est cela en premier lieu. Puis vient tout le reste.

« Depuis…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 93% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici