AccueilInternationalDe Tel-Aviv à Paris, des familles de victimes du Hamas abattues et...

De Tel-Aviv à Paris, des familles de victimes du Hamas abattues et en proie au découragement

L’hommage à Jérusalem aux victimes, le 26 octobre 2023.
AHMAD GHARABLI/AFP

REPORTAGE – La France est le premier pays à organiser un hommage national aux victimes des attaques du 7 octobre. Une attention qui «touche» les Israéliens.

À Jérusalem

De la cour des Invalides à la place des otages de Tel-Aviv, un lien invisible va se tisser mercredi. L’hommage national aux victimes des attaques du 7 octobre, voulu par le président de la République, va être rediffusé, en direct, sur cette esplanade située au pied du Musée d’art de la ville israélienne. En quatre mois, elle est devenue un rendez-vous bien connu des Israéliens.

C’est là que le Forum des familles d’otages et de disparus organise, chaque samedi soir, les rassemblements au cours desquels les Israéliens communient dans la peine et l’angoisse. «Bring them home now», «ramenez-les à la maison maintenant», est devenu leur mantra. Des 250 personnes enlevées lors de l’attaque terroriste du 7 octobre, 136 sont encore captives dans la bande de Gaza.

Une trêve de six jours, négociée fin novembre, a permis la libération d’une centaine d’otages. Parmi ceux qui sont toujours dans la bande de Gaza, une trentaine aurait trouvé la mort, a-t-on appris mardi en fin d’après-midi. Dans…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 88% à découvrir.

Vente Flash

-70% sur l’abonnement numérique

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici