AccueilInternationalEn direct, guerre en Ukraine : la Hongrie « n’a pas eu de cadeau »...

En direct, guerre en Ukraine : la Hongrie « n’a pas eu de cadeau » pour accepter d’aider financièrement Kiev, assure Emmanuel Macron

Basket : Heurtel dénonce un double discours de la fédération sur sa signature en Russie

Thomas Heurtel, non sélectionnable en équipe de France de basket depuis qu’il a officiellement rejoint le Zénith Saint-Pétersbourg à l’automne 2022, a dénoncé jeudi le double discours tenu à ce sujet par les dirigeants de la Fédération française de basket-ball.

Le meneur est inéligible pour les Bleus, car il est allé à l’encontre d’une attestation sur l’honneur qu’il a signée à l’été 2022, comme les autres joueurs retenus pour l’Euro quelques semaines plus tard, dans laquelle il s’engageait, après l’invasion de l’Ukraine, à ne pas rejoindre un club russe ou biélorusse.

Or, selon Heurtel, le président de la fédération, Jean-Pierre Siutat, le sélectionneur de l’équipe de France, Vincent Collet, et le manageur général, Boris Diaw, étaient au courant avant même l’Euro, qu’il a disputé, de sa signature au Zénith.

« Bien sûr qu’ils savent. Bien sûr que la charte était bidon. C’est pour ça qu’il faut la déchirer. Tout le monde était au courant », a déclaré Heurtel au « Skweek Show by Tony Parker », émission qui sera diffusée vendredi sur la plate-forme Skweek.

Avec Heurtel titulaire, la France a décroché la médaille d’argent à l’Euro en septembre 2022. Quelques jours plus tard, sa signature à Saint-Pétersbourg est officialisée, puis son exclusion des Bleus annoncée par la fédération française.

Alors que le capitaine Nicolas Batum a milité pour son retour après le fiasco du Mondial 2023, où les Bleus ont affiché des carences au poste de meneur, Heurtel « espère être » aux Jeux olympiques de Paris. « J’en ai parlé avec Boris [Diaw], Vincent [Collet]… Ils disent que si j’ai un contrat la saison prochaine avec Saint-Pétersbourg, c’est impossible que je fasse les JO. Il faut que je signe [ailleurs] avant l’annonce du groupe » retenu, soit à la mi-mai, a déclaré Heurtel. « C’est le message qu’a fait passer la ministre des sports à la fédération », a ajouté le joueur, sous contrat jusqu’à l’été 2025 avec le Zénith mais qui dispose d’une clause de sortie en 2024.

Amélie Oudéa-Castera a déclaré à la fin d’août qu’il n’était « pas question » de remettre en cause les règles édictées par les fédérations concernant les sportifs jouant en Russie. Heurtel s’est par ailleurs dit prêt à « revenir en Europe [en 2024] avec un salaire moindre » que celui qu’il touche actuellement à Saint-Pétersbourg.

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici