AccueilInternationalEn direct, guerre Israël-Hamas : au moins 210 personnes sont mortes dans la zone...

En direct, guerre Israël-Hamas : au moins 210 personnes sont mortes dans la zone où des otages israéliens ont été libérés, selon le Hamas

Les pays en développement du D-8 appellent tous les Etats à peser sur Israël

L’organisation de coopération économique de huit pays en développement (D-8), en majorité musulmans, a appelé samedi tous les Etats à peser sur Israël pour l’obliger à respecter le droit international et réclamé que la Palestine devienne un Etat membre des Nations unies.

Réunis à Istanbul, les ministres des affaires étrangères du D-8 – Bangladesh, Egypte, Indonésie, Iran, Malaisie, Nigeria, Pakistan et Turquie – ont exigé un cessez-le-feu immédiat à Gaza et demandé à « tous les Etats » d’exercer à cette fin « toutes les pressions diplomatiques, politiques, économiques et juridiques » sur Israël.

Ils ont appelé spécifiquement les Etats-Unis à lever leur veto à « l’entrée pleine et entière de la Palestine comme Etat indépendant et souverain aux Nations unies », dans un communiqué publié à l’issue de leur réunion, organisée à l’initiative du chef de la diplomatie turque, Hakan Fidan.

Les Etats du D-8 demandent à tous les Etats de s’assurer qu’Israël « se plie strictement » aux décisions de la Cour internationale de justice et « mette un terme immédiat à son offensive militaire, se retire de Rafah et [garantisse] le passage sécurisé » de l’aide humanitaire.

Ils les appellent à « rejoindre les procédures juridiques en cours » devant les instances internationales de justice à l’encontre d’Israël pour ses « graves violations du droit international humanitaire » au détriment des Palestiniens.

Les huit pays réclament encore l’arrêt des livraisons d’armes et de munitions à Israël, utilisées « par son armée et les colons pour tuer des Palestiniens et détruire leurs maisons, écoles, hôpitaux, mosquées, églises et tous leurs biens ».

Ils demandent que tout soit fait « pour protéger les civils palestiniens » dans l’application des résolutions du Conseil de sécurité et de l’Assemblée générale de l’ONU et « rejettent » toute « tentative de déplacement forcé » à leur encontre.

Ils appellent la communauté internationale à agir immédiatement en faveur d’une solution à deux Etats dans les frontières de 1967 avec Jérusalem-Est pour capitale et un mécanisme de garantie pour sa mise en œuvre de façon durable.

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici