AccueilInternationalEn direct, guerre Israël-Hamas : le Hamas accuse Israël de chercher à négocier...

En direct, guerre Israël-Hamas : le Hamas accuse Israël de chercher à négocier « sur tout et sans fin »

Les Etats-Unis demandent à l’ONU de soutenir leur plan de trêve

C’est à présent vers les Nations unies que Washington se tourne pour mettre en avant le plan de cessez-le-feu dans la bande de Gaza présenté par le président américain, Joe Biden.

« Aujourd’hui, les Etats-Unis ont fait circuler un nouveau projet de résolution du Conseil de sécurité soutenant la proposition sur la table pour arrêter les combats à Gaza par l’intermédiaire d’un accord sur un cessez-le-feu et la libération des otages », a déclaré l’ambassadrice américaine à l’ONU, Linda Thomas-Greenfield, dans un communiqué.

« De nombreux dirigeants et gouvernements, y compris dans la région, ont appuyé ce plan et nous appelons le Conseil de sécurité à se joindre à eux pour appeler à la mise en œuvre de ce plan sans délai et sans nouvelles conditions », a ajouté Mme Thomas-Greenfield.

« Le Conseil de sécurité doit insister sur le fait que le Hamas doit accepter ce plan », a-t-elle souligné, estimant que les membres du Conseil sont déjà d’accord avec les grandes lignes de l’accord : libération des otages, cessez-le-feu, augmentation de l’aide humanitaire, reconstruction à long terme de Gaza. « Les membres du Conseil ne doivent pas laisser passer cette occasion. Nous devons parler d’une seule voix pour soutenir cet accord », avance-t-elle.

Le président américain a présenté vendredi ce qu’il a qualifié de plan israélien en trois phases destiné à mettre un terme à la guerre, à obtenir la libération de tous les otages et à reconstruire le territoire palestinien ravagé. Les services du premier ministre, Benyamin Nétanyahou, ont cependant réagi en déclarant qu’Israël était déterminé à poursuivre la guerre jusqu’à l’élimination du Hamas. Mais lundi, la Maison Blanche et Joe Biden ont dit que l’adoption du plan ne dépendait plus que du Hamas.

La semaine dernière, l’Algérie a fait circuler un projet de résolution exigeant un cessez-le-feu immédiat et l’arrêt de l’offensive israélienne à Rafah, mettant en avant l’ordre en ce sens de la Cour internationale de justice. Les Etats-Unis avaient alors estimé qu’un tel texte « n’aiderait pas », privilégiant toujours les négociations sur le terrain pour parvenir à une trêve. Aucun vote n’est programmé à ce stade sur aucun des deux projets de résolution.

Depuis l’attaque sans précédent du Hamas, le 7 octobre, contre Israël et les représailles israéliennes à Gaza, le Conseil de sécurité peine à parler d’une seule voix. Après deux résolutions principalement centrées sur l’aide humanitaire, il avait finalement exigé à la fin de mars un « cessez-le-feu immédiat » pour la durée du ramadan ; un appel précédemment bloqué plusieurs fois par les Etats-Unis, qui s’étaient cette fois abstenus.

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici