AccueilInternationalGuerre en Ukraine : les Ukrainiens rendent hommage aux enfants tués

Guerre en Ukraine : les Ukrainiens rendent hommage aux enfants tués

Les Ukrainiens se sont recueillis, mardi 4 juin, Journée internationale des enfants victimes innocentes de l’agression, à la mémoire des centaines d’enfants tués en deux ans de guerre en Ukraine, quelques heures après une nouvelle attaque qui en a blessé deux à Dnipro, ville située dans le centre-est de l’Ukraine.

Plus de 600 enfants sont morts et 1 420 autres ont été blessés dans le conflit en Ukraine depuis le début de l’invasion de grande ampleur, en février 2022, a assuré la coordinatrice humanitaire des Nations unies en Ukraine, Denise Brown, dans un communiqué. Il ne s’agit que des cas que l’Organisation des Nations unies (ONU) a pu vérifier. Le chiffre réel des victimes de ce conflit armé, le plus important en Europe depuis la seconde guerre mondiale, est probablement beaucoup plus élevé, selon cette même organisation.

« Aidez-nous à sauver nos enfants ! », a appelé Olena Zelenska, l’épouse du président ukrainien, lors d’une cérémonie à la mémoire des enfants tués organisée devant le mémorial de la seconde guerre mondiale à Kiev, en exhortant les alliés à fournir davantage d’armes à son pays pour repousser les attaques russes. « Nous ne pouvons pas mesurer la valeur de leurs vies en fonction du coût des défenses aériennes », a-t-elle ajouté.

Dans le centre de Lviv, grande ville de l’Ouest ukrainien située à des centaines de kilomètres de la ligne de front, des habitants ont accroché des cloches et des bandes de tissu blanc à une installation représentant un ange.

« L’invasion russe compromet leur avenir »

Le bilan des enfants tués ne cesse d’augmenter en Ukraine, où mêmes des zones éloignées de la ligne de front sont régulièrement touchées par des bombardements russes. Lundi, une attaque aérienne russe a tué un garçon de 12 ans dans l’oblast de Donetsk. Un enfant d’un mois et un autre de 17 ans ont été blessés par dans une frappe de missiles russes sur Dnipro, grande ville du centre-est du pays, a rapporté l’administration régionale.

« L’invasion russe inflige d’immenses dommages physiques, psychologiques et émotionnels aux enfants, perturbant leur vie et compromettant leur avenir », a dénoncé Mme Brown. La Russie « ne respecte pas de manière flagrante » ses engagements au titre de la convention relative aux droits de l’enfant, a-t-elle accusé.

Le Kremlin s’est défendu, à plusieurs reprises, de cibler les civils, tout en affirmant que la fourniture d’armes occidentales à l’Ukraine ne ferait que prolonger les souffrances de sa population.

Depuis 2014, année où le conflit armé avec les séparatistes soutenus par le Kremlin a éclaté dans l’est de l’Ukraine, 790 enfants ont été tués dans ce pays, a fait savoir, de son côté, l’Ukrainien Dmytro Lubinets, commissaire chargé des droits humains.

Lire le reportage | Article réservé à nos abonnés En Ukraine, le traumatisme à grande échelle des civils

Le Monde avec AFP

Réutiliser ce contenu

Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici