AccueilInternationalLe cri du pape François face à la «terrible augmentation des attaques...

Le cri du pape François face à la «terrible augmentation des attaques contre les juifs dans le monde entier»

Le pape François à la basilique Saint-Pierre de Rome, le 2 février 2024, célébrant la messe pour la Fête de la présentation de Jésus au Temple.
ALBERTO PIZZOLI / AFP

Le chef de l’Église catholique dit aussi «prier de manière toute spéciale pour le retour des otages» , se «réjouissant» pour ceux qui sont rentrés.

Le pape François a envoyé une lettre de soutien «aux frères et sœurs juifs en Israël» datée du 2 février, rendue publique par le Vatican, le 3 février où il déplore qu’une des conséquences de la guerre en «Terre Sainte» dans les «opinions publiques mondiales» s’exprime par des «formes d’antisémitisme et d’antijudaïsme».

Il rappelle par conséquent le «refus de toute forme d’antijudaïsme et d’antisémitisme» de l’Église catholique qui «condamne sans équivoque les manifestations de haines contre les juifs et le judaïsme», lesquelles «sont un péché contre Dieu».

Le pape François dit aussi la «grande préoccupation des catholiques» devant la «terrible augmentation des attaques contre les juifs dans le monde entier» appelant à une «collaboration toujours plus étroite pour éradiquer le phénomène» notamment auprès des «plus jeunes». En France, par exemple, les actes d’antisémitisme officiellement référencés par les autorités publiques sont passés de 436 en 2022 à 1676 actes en 2023, soit une multiplication par presque quatre.

Évoquant «la spirale de violence sans précédent» dans laquelle la «Terre Sainte a été précipitée depuis le 7 octobre», le pape confie que son «cœur est lacéré» par «la puissance de tant de divisions et de tant de haine». Il exprime une «proximité spéciale et une affection pour les peuples qui habitent cette terre». Il précise que si le rapport qui lie l’Église avec les juifs est «particulier» il ne conduit «jamais à obscurcir, naturellement, le rapport que l’Église entretient avec les autres». S’adressant donc aux «Israéliens et aux Palestiniens» le pape prie pour que «le désir de paix l’emporte chez tous».

Lettre inattendue et inédite

Le chef de l’Église catholique évoque enfin ce qui est une explication possible de cette lettre aussi inattendue que relativement inédite dans sa forme : Il dit avoir reçu de «nombreux messages et lettres» venus «d’amis et d’organisations juives du monde entier, que j’apprécie beaucoup» et à qui il répond par cette lettre publique en les «embrassant chacun» et en particulier «ceux qui sont consumés par l’angoisse, la douleur, la peur et la haine». Cette lettre de deux pages est surtout une réponse à la théologienne Karma Ben Johanan, professeur à l’université juive de Jérusalem et promotrice d’un récent appel adressé au pape, signé par quelque 400 rabbins et universitaires, pour le renforcement de l’amitié judéo-chrétienne.

Il reconnaît que «les paroles sont difficiles à formuler face à cette tragédie». Mais il reste la prière : «pleurant avec vous les morts et les blessés, ceux qui sont traumatisés, nous supplions Dieu le Père d’intervenir pour mettre fin à la guerre et à la haine, et aux cycles sans fin qui mettent en péril le monde entier». Il dit aussi «prier de manière toute spéciale pour le retour des otages» , se «réjouissant» pour ceux qui sont rentrés.

«Une paix est possible»

Il rappelle enfin que «l’on ne doit jamais perdre l’espérance qu’une paix est possible». Elle passe par la prière mais aussi par «une coopération» dont «catholiques et juifs» sont déjà les «témoins». En «Terre Sainte» cette coopération «où nous voulons travailler pour la paix et pour la justice» pourrait «créer des relations capables d’ouvrir de nouveaux horizons de lumières à tous, Israéliens et Palestiniens». Il demande donc «aux juifs et aux catholiques de s’engager dans ce parcours d’amitié, de solidarité et de coopération pour réparer un monde détruit» et pour «retrouver la capacité de voir dans le visage de toute personne une image de Dieu, qui nous a créés.»

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici