AccueilInternationalLe journaliste trumpiste Tucker Carlson à Moscou pour interviewer Vladimir Poutine

Le journaliste trumpiste Tucker Carlson à Moscou pour interviewer Vladimir Poutine

La chose est désormais confirmée : Tucker Carlson va interviewer Vladimir Poutine « prochainement », devenant même le premier journaliste étranger à se livrer à cet exercice depuis l’invasion de l’Ukraine en février 2022. L’ancien de la chaîne Fox News, figure de la droite conservatrice américaine, en a fait l’annonce, mardi 6 février au soir, dans une vidéo aux accents trumpiens – complotistes et complaisants avec Moscou – diffusée sur le réseau social X, qui laisse augurer de la teneur de l’entretien lui-même.

« Les médias sont corrompus, ils mentent à leurs lecteurs et auditeurs », fait-il valoir, critiquant les interviews « flagorneuses » de Volodymyr Zelensky ou regrettant que « pas un seul journaliste occidental n’a pris la peine d’interviewer » Vladimir Poutine – un tableau qui omet à la fois les articles récents très durs dans la presse américaine à l’égard du président ukrainien et le fait que l’accès même à la Russie est devenu difficile pour les représentants des médias américains, qui comptent deux des leurs en prison.

L’animateur accuse aussi l’administration Biden d’avoir tenté à plusieurs reprises d’empêcher cette rencontre, y compris en utilisant des moyens illégaux. « Nous ne sommes pas ici parce que nous aimons Vladimir Poutine. Nous sommes ici parce que nous aimons les Etats-Unis. Nous voulons qu’ils demeurent prospères et libres », conclut-il, après avoir assuré à plusieurs reprises que « les Américains paient » pour la guerre en Ukraine.

Lire aussi : Article réservé à nos abonnés Tucker Carlson, l’éminence cathodique de Donald Trump

Depuis son arrivée à Moscou, le 3 février, la perspective d’une telle interview fait peu de doute. Les médias russes scrutent les moindres faits et gestes de Tucker Carlson, chaque déplacement – au Bolchoï ou à une exposition de propagande chère à Vladimir Poutine – faisant les gros titres. Lundi 5 février, il avait ainsi été aperçu sortant d’un bâtiment de l’administration présidentielle.

Mauvais coup adressé à Biden

Le journaliste est considéré en Russie comme un vieil ami. Ses interventions sur Fox News et, depuis avril 2023, sur X sont fréquemment reprises dans les talk-shows des télévisions russes, comme autant de signes que le discours russe porte à l’étranger. En mars 2022, l’animateur avait été jusqu’à reprendre à son compte les accusations de Moscou sur l’installation en Ukraine de laboratoires américains produisant des « armes biologiques ».

Avec une telle interview, aussi peu risquée que celle réalisée en son temps par le cinéaste Oliver Stone, le Kremlin s’adresse d’abord au public russe. Mais c’est aussi une façon pour Vladimir Poutine de continuer à murmurer à l’oreille d’une partie du public américain, qui lui est favorable, et un mauvais coup adressé à Joe Biden. Cet entretien intervient de façon fort opportune au moment où Donald Trump, dont M. Carlson est proche, fait tout, à Washington, pour maintenir le blocage de l’aide américaine à l’Ukraine.

Il vous reste 20% de cet article à lire. La suite est réservée aux abonnés.



Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici