AccueilInternationalL’UNRWA accuse Israël d’avoir frappé un convoi d’aide alimentaire

L’UNRWA accuse Israël d’avoir frappé un convoi d’aide alimentaire

L’Agence de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a accusé l’armée israélienne d’une frappe navale sur un convoi d’aide alimentaire qui s’apprêtait à entrer dans le nord de Gaza, où elle est en guerre contre le Hamas, lundi 5 février. « Heureusement, personne n’a été blessé », a ajouté sur X Thomas White, le responsable de l’agence au sein du territoire palestinien. L’armée israélienne contrôle entièrement l’espace maritime qui borde la bande de Gaza, en Méditerranée.

Depuis que l’Etat hébreu a accusé des employés de l’agence onusienne − licenciés depuis − d’être impliqués dans l’attaque du Hamas du 7 octobre 2023, les relations entre Israël et l’UNRWA sont très dégradées. Une douzaine de pays, dont d’importants donateurs comme les Etats-Unis, l’Allemagne, le Royaume-Uni et la Suède, ont annoncé suspendre leur financement à l’agence, laquelle s’est dite menacée de devoir cesser ses activités « d’ici à la fin février ».

L’Union européenne a réclamé un audit sur le fonctionnement de l’UNRWA, précisant qu’elle déciderait de la suspension de son financement en fonction des résultats de l’enquête ouverte par l’Organisation des Nations unies (ONU). Josep Borrell, le chef de la diplomatie européenne, s’est dit « convaincu qu’elle sera complétée par le lancement d’une enquête externe indépendante avant que le prochain paiement de la Commission européenne soit dû à la fin du mois ». Actuellement, les fonds suspendus s’élèvent à « plus de 440 millions de dollars, soit près de la moitié des revenus attendus de l’agence en 2024, mettant ainsi en péril son existence même », a souligné M. Borrell.

Côté israélien, l’accusation est vive. « L’UNRWA est totalement infiltrée par le Hamas », et « nous avons besoin d’autres agences des Nations unies et d’autres organisations humanitaires » à sa place, a déclaré le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, à Jérusalem devant des ambassadeurs, mercredi 31 janvier.

Le Monde avec AFP



Source du contenu: www.lemonde.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici