AccueilInternationalPétrole : le prix du baril en forte baisse

Pétrole : le prix du baril en forte baisse

Le prix du Brent chute de plus de 3% suite à la décision de l’Opep+ de lever progressivement certaines réductions de production, plongeant le marché pétrolier dans l’incertitude.

Raffinerie de pétrole (pixabay)

L’annonce de l’Opep+ fait chuter les cours du pétrole

Le marché pétrolier a été fortement impacté lundi 3 juin par la décision de l’Opep+ de relâcher progressivement certaines de ses réductions de production dès octobre. Le Brent de la mer du Nord, référence du pétrole en Europe, a ainsi vu son prix chuter de plus de 3%, passant sous la barre des 80 dollars. De même, le WTI, son équivalent américain, a atteint son plus bas niveau depuis février.

Réaction des analystes

Selon Tamas Varga de PVM Energy, cette baisse est directement liée à la réunion de l’Opep+ la veille, le marché étant déçu par le choix du groupe de relâcher certaines limitations de production sans signe tangible d’amélioration de la demande. L’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) et ses alliés de l’alliance Opep+ ont annoncé la prolongation des réductions de production jusqu’à fin septembre, avec une réintroduction progressive des barils sur le marché au cours des 12 mois suivants, débutant en octobre 2024.

Une réunion inédite et des décisions complexes

Lors de cette réunion hybride, à la fois en visioconférence et en présentiel à Riyad, le groupe a précisé les modalités de l’abandon de sa politique de réduction de l’offre. Malgré le maintien des réductions de production au troisième trimestre, Goldman Sachs a décrit cette décision comme «bearish», soulignant le caractère baissier pour le marché du pétrole. Lukman Otunuga, analyste chez FXTM, a également rappelé que cette décision intervient alors que l’incertitude quant aux perspectives de la demande chinoise pèse sur les matières premières mondiales.

Des réductions en plusieurs étapes

Actuellement, les membres de l’Opep+ réduisent leur production sur trois niveaux: des objectifs de production officiels réduits de 2 millions de barils par jour depuis fin 2022, des réductions volontaires annoncées en avril 2023 de 1,65 mbj, et des réductions supplémentaires de 2,2 mbj en novembre 2023 par huit membres clés, prolongées jusqu’à fin septembre 2024.

Les perspectives de l’Opep+

L’Opep+ a souligné qu’elle conservait la possibilité d’ajuster sa politique en fonction des conditions de marché. Cependant, les analystes de DNB prévoient que le groupe pourrait devoir renoncer à l’objectif de maintenir le prix du Brent au-dessus de 80 dollars si l’alliance agit comme prévu, en raison de l’absence de demande suffisante pour absorber les barils supplémentaires. Réintroduire ces barils sans inonder le marché ni faire chuter les prix reste un défi majeur pour l’Opep+.

En parallèle, les Émirats arabes unis ont obtenu une augmentation progressive de leur quota de production de 300.000 barils par jour de janvier à septembre 2025. La fin des réductions volontaires et l’augmentation des quotas de production posent la question de la capacité de l’Opep+ à stabiliser les prix dans un marché incertain.



Source du contenu: infodujour.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici