AccueilCultureLe Festival du film d'Angoulême dévoile sa riche programmation

Le Festival du film d’Angoulême dévoile sa riche programmation

Julie Delpy, Yann Arthus-Bertrand, Valérie Donzelli… Du 27 août au 1er septembre, la 17e édition de la manifestation, qui honorera le cinéma marocain, promet de belles festivités.

Retour derrière la caméra de Julie Delpy, hommages aux actrices Anouk Aimée et Micheline Presle, biopic sur Sarah Bernhardt: le Festival d’Angoulême, qui marque la rentrée du cinéma français fin août, a dévoilé sa programmation mardi. Le jury de cette 17e édition, du 27 août au 1er septembre, sera présidé par l’actrice britannique Kristin Scott Thomas.

Le journaliste François Busnel, la chanteuse Imany ou encore la réalisatrice marocaine Maryam Touzani (Le Bleu du caftan) sont parmi les personnalités qui composeront ce jury, ont annoncé les cofondateurs du festival, Dominique Besnehard et Marie-France Brière, lors d’une conférence de presse à Paris.

Ce festival, qui met en valeur le septième art d’autres pays francophones, aura cette année pour pays invité le Maroc. Au total, huit films ont été annoncés en compétition, dont Le Procès du chien de l’actrice et réalisatrice Laetitia Dosch. Il a été présenté hors compétition lors du Festival de Cannes, où il a raflé la Palm Dog, récompensant le chien le plus marquant de la sélection.

Le public retrouvera le rappeur et comédien Sofiane Zermani (alias Fianso) et Clotilde Courau dans un premier film signé de l’attaché de presse Hassan Guerrar, Barbès, Little Algérie. La compétition fera aussi la part belle à Valeria Bruni-Tedeschi, qui joue dans Une vie rêvée de Morgan Simon.

Deux autres films viendront rejoindre la compétition dans les prochaines semaines, a annoncé Dominique Besnehard, précisant que «des tractations» étaient en cours.

Les Barbares de l’actrice et réalisatrice française Julie Delpy (2 Days in Paris, Le Skylab) fera l’ouverture, le film de Guillaume Nicloux «Sarah Bernhardt la divine», la clôture. Coïncidence: les acteurs Sandrine Kiberlain et Laurent Lafitte sont à l’affiche de ces deux longs-métrages.

Le documentaire France, une histoire d’amour, cosigné par Yann Arthus-Bertrand, sera aussi du voyage. «Un film sur la France qui souffre, mais pas que, et qui tombe à point nommé», a souligné Dominique Besnehard. Parmi les autres films à découvrir, le nouveau long-métrage du réalisateur de Much Loved,Nabil Ayouch, Everybody loves Touda. Plusieurs des films de ce réalisateur marocain à succès seront projetés lors du festival.

Cette édition offrira une plongée dans le travail de la réalisatrice Valérie Donzelli (L’Amour et les Forêts) et présentera en avant-première son documentaire Rue du conservatoire. Le festival rendra un hommage appuyé aux actrices Micheline Presle et Anouk Aimée, décédées respectivement en février et en juin.

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici