AccueilÉconomieLe soutien européen aux agriculteurs français lesté par le poids des taxes

Le soutien européen aux agriculteurs français lesté par le poids des taxes

Plus taxés que leurs voisins, ils ne captent que 14% des subsides de l’UE nets d’impôts alors qu’ils contribuent à hauteur de 18% à la production européenne, révèle l’institut Molinari.

Quelques mois après que la colère paysanne française a embrasé la France, la question du revenu des agriculteurs reste plus que jamais d’actualité. Les aides qu’ils perçoivent au titre de la politique agricole commune (PAC) en constituent un élément central. Au fil du temps s’est imposée l’idée que les agriculteurs français étaient les plus aidés par l’Europe, voire étaient « assistés ». Une étude publiée par l’Institut économique Molinari (IEM), dévoilée par Le Figaro, bat toutefois en brèche cette idée. De fait, si la France est bien la première bénéficiaire de la politique agricole commune, avec plus de 9,3 milliards d’euros de subsides perçus par an (soit davantage que les Espagnols, les Allemands ou les Italiens), ce constat ne vaut qu’en valeur absolue, selon l’auteur de cette étude s’appuyant sur des données Eurostat.

Fin du traitement préférentiel

De fait, en proportion de toutes les subventions et aides, la France ne capte que 15 % des subsides totaux de l’Union européenne (UE), révèle l’institut. Et ce, alors…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 84% à découvrir.

Vente Flash

1€ par mois pendant 3 mois. Sans engagement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici