AccueilActualités FranceLégislatives: à l'Assemblée nationale, petits calculs et grandes manœuvres

Législatives: à l’Assemblée nationale, petits calculs et grandes manœuvres

Alors qu’aucune majorité solide ne semble pour l’instant se dégager, la composition des groupes est au cœur des discussions au Palais Bourbon.

Les traits sont tirés, mais le sourire est bien là, trahissant une forme de soulagement. Lundi, devant le Palais Bourbon, Christelle d’Intorni est l’une des premières, parmi les députés composant la nouvelle Assemblée, à faire son apparition devant la presse. Au lendemain des élections législatives, qui ont donné une courte majorité relative au Nouveau Front populaire, celle qui fut la seule députée LR à suivre Éric Ciotti dans son alliance avec le Rassemblement national revient gonflée de motivation. « J’ai dormi deux heures et demie et j’ai sauté dans le premier avion avec mon mari », raconte la jeune femme, qui a été réélue au premier tour dans sa circonscription des Alpes-Maritimes. Elle l’assure : malgré des résultats plus difficiles que prévu pour les candidats de l’alliance LR-RN, les amis d’Éric Ciotti auront bien un groupe de «17 députés » à la Chambre basse. « Nous serons autonomes ! L’union des droites n’est ni une fusion ni une absorption », prévient-elle.

Alors qu’aucune…

Cet article est réservé aux abonnés. Il vous reste 85% à découvrir.

Vente Flash

1€ par mois pendant 3 mois. Sans engagement.

Déjà abonné ?
Connectez-vous

Source du contenu: www.lefigaro.fr

dernières nouvelles

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici